|
|
Le grand âge embauche

Le grand âge embauche

Jusqu’au 27 mars, Pôle emploi Centre-Val de Loire organise une semaine dédiée aux métiers de la santé et du grand âge. Le point sur un secteur aux besoins croissants avec Patrick Boissy, directeur territorial de Pôle emploi Loiret. 
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Dans le secteur du « grand âge », une forte demande de main-d’œuvre se fait sentir en Centre-Val de Loire. « Avec la Covid-19, nous observons un très grand besoin de personnel, aussi bien dans les EHPAD que dans les structures à domicile, constate Patrick Boissy, directeur territorial de Pôle emploi Loiret. On sait aussi qu’avec le vieillissement de la population, ces besoins ne vont pas diminuer dans le temps. Nous travaillons donc en lien avec l’ARS Centre-Val de Loire ainsi qu’avec les structures qui accueillent des personnes âgées et les sociétés œuvrant dans le maintien à domicile. »

Plusieurs actions ont été mises en place, notamment « une mise en relation entre les personnes déjà formées présentes dans nos fichiers et les structures en recherche de personnel. Nous n’en avons plus beaucoup aujourd’hui, mais nous travaillons aussi à la mise en place de parcours d’emploi avec des formations adaptées ». Le but est de susciter des vocations en faisant connaître ce secteur, qui peine à recruter en raison des contraintes horaires et des rémunérations souvent jugées peu attractives. « Aujourd’hui, 300 postes d’aide à domicile sont recherchés, complète Patrick Boissy. Nous essayons de faire des propositions dans la proximité. Car travailler à 15 minutes de chez soi, c’est un argument. »

Les jeunes aussi !

Les actions de Pôle emploi sont aussi ouvertes aux personnes qui voudraient se reconvertir. « Pour une personne souhaitant par exemple entrer en école d’infirmières, nous pouvons la diriger vers une préparation au concours d’aide-soignant, avec une immersion en structure et un tuteur dans un premier temps, explique Patrick Boissy. Cela permet une découverte. »

25 à 35 % des personnes qui suivent ces parcours de formation dans ce secteur sont aujourd’hui des jeunes.« Les étudiants sont donc les bienvenus, souligne le directeur territorial de Pôle Emploi. Il y a un tel besoin que l’on peut trouver des propositions compatibles avec des études. Pour un jeune, s’il a une journée sans cours dans la semaine, c’est possible de trouver un temps partiel ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire