|
|
Le téléphérique coule à pic
|
|
Le téléphérique coule à pic

Le téléphérique coule à pic

En conseil métropolitain, les élus ont envoyé par le fond le projet de téléphérique urbain dans le nouveau quartier d’Interives. Les difficultés financières évoquées depuis quelques semaines auront eu raison de cet équipement qui ne faisait pas consensus.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Il l’avait affirmé dans la presse le matin, il l’a redit le soir-même à ses collègues : Christophe Chaillou, le président d’Orléans Métropole, leur a proposé « de confirmer l’abandon de l’opération téléphérique » dans le quartier Interives de Fleury-les-Aubrais. En cause : un « stock de projets très importants » déjà engagés par la Métropole, des « raisons financières » et « des questionnements qui se posent depuis un moment ». C’est le premier acte fort de la nouvelle mandature née des dernières élections municipales, et il s’agit d’une annulation.

Rappelons pour mémoire que ce téléphérique, qui en fit gloser quelques-uns en 2015, devait relier la gare des Aubrais au quartier d’affaires Interives, présenté comme le futur poumon du développement économique de la métropole orléanaise. Cinq ans plus tard, ce projet, qui avait déjà été affaibli par les recours, est donc définitivement cloué au sol. Ce ne sera pas une opération blanche, cependant : les études ont déjà coûté 4 M€ (le coût global estimé du téléphérique était chiffré à 17 M€, ndlr) pour un équipement qui ne verra jamais le jour. Si Jean-Pierre Pernaut était encore de ce monde (médiatique), nul doute qu’il se serait fait un plaisir de mettre son gros doigt populiste sur cet argent dépensé pour des queues de cerise. « La période qui est la nôtre aujourd’hui n’est pas celle lors de laquelle nous avions présenté le projet », s’est défendu Christophe Chaillou. Charles-Éric Lemaignen, qui a rappelé avoir initialement porté ce téléphérique sur ses épaules, a lui voulu « attirer l’attention sur la balance des indemnités qui seront à payer » suite à cet enterrement en première classe. « De plus, il faudra désormais trouver une solution qui soit efficace, et cela coûtera de l’argent. »

Quel avenir pour ce quartier ?

Parce qu’il faudra en effet faire quelque chose pour éviter le crash du quartier dans son ensemble. « C’était un projet important pour l’attractivité commerciale d’Interives », a continué Charles-Éric Lemaignen. Matthieu Schlesinger a quant a lui rappelé que « le projet de ZAC d’Interives avait été construit autour de ce téléphérique ». Et le maire d’Olivet de demander si « les renoncements récents de certaines entreprises étaient liés à l’abandon de ce projet. » Face aux interrogations, Christophe Chaillou a indiqué que les élus de CCI du Loiret (qui ont fait bâtir dans ce quartier leur immeuble flambant neuf, Citevolia, ndlr) avaient été prévenus de ce renoncement et qu’ils « n’avaient pas semblé très surpris. Ils n’ont pas montré non plus d’émotion particulière ». Dans un joli une-deux socialiste, sa collègue Carole Canette a volé à son secours : « ce projet n’a jamais été adopté par les Fleuryssois, a déclaré la maire de Fleury. Ce n’est pas un manque d’ambition pour le quartier. La réussite de notre territoire ne repose pas sur un téléphérique ». Le PS a été rejoint dans son argumentation par son « allié » vert qui, en la personne de Jean-Philippe Grand, a confirmé qu’un « téléphérique n’était pas la solution ». Dans la foulée, Christophe Chaillou a exhumé le souvenir de David Thiberge, ancien maire de Saint-Jean-de-Braye et ancien vice-président de la Métropole, qui tiquait en son temps sur l’engagement lourd de l’intercommunalité dans ce dossier : « David nous disait déjà, à l’époque, que nous n’aménagions qu’un seul quartier… » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS