|
|
L’épilepsie, ce n’est pas psy !
|
|
L’épilepsie, ce n’est pas psy !

L’épilepsie, ce n’est pas psy !

Lundi dernier se tenait la Journée mondiale de l’épilepsie. Cette année, cette maladie plutôt mal connue est mise en lumière localement grâce au témoignage de l’adjointe orléanaise à l’éducation, Chrystel de Filippi, épileptique depuis son adolescence. Elle veut aujourd'hui briser quelques idées reçues sur le sujet. Récit.
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Ce n’est ni une révélation, ni un coming out, juste un besoin d’en parler pour faire avancer les choses. Adjointe orléanaise à l’éducation, Chrystel de Filippi veut aujourd’hui simplement « sensibiliser » à l’épilepsie, cette maladie qui toucherait au bas mot 700 000 personnes en France. Épileptique depuis l’âge de 12 ans, elle-même est désormais à l’abri de crises généralisées depuis une double paire d’années, grâce à un traitement médicamenteux quotidien qui lui permet de vivre une vie tout à fait normale. Malgré tout, elle souhaite encore tordre le cou à quelques idées reçues sur ce trouble neurologique cérébral pouvant déboucher sur des crises impressionnantes. « Cette maladie n’est pas d’ordre psychologique, mais physique, témoigne Chrystel de Filippi. Elle fait partie des handicaps invisibles. Il y a un côté un petit peu honteux quand on en est atteint. En parler, c’est rompre la solitude qu’il peut y avoir autour. »

Plus de cinquante formes existantes

En effet, hormis ses proches, peu de personnes qui la côtoyaient dans son cercle professionnel savaient qu’elle était atteinte d’épilepsie. « Pourtant, sourit-elle, ça m’est arrivé plusieurs fois, au cours des dernières années, de faire des crises en conseil municipal… » (elle était autrefois attachée de presse de la mairie d’Orléans, ndlr). Elle raconte cependant que certaines réactions auxquelles elle a eu à faire face dans le passé n’ont pas vraiment été de nature à l’inciter à se livrer publiquement. « Une fois, j’ai fait une crise dans un restaurant à Orléans, se rappelle-t-elle. Le directeur est venu voir mon compagnon pour lui demander s’il pouvait me pousser un peu. Il disait que je faisais peur aux autres clients… » En revanche, son évolution professionnelle n’a jamais été impactée par cette maladie, ou par le fait d’en rendre compte. « Pour l’anecdote, je l’avais dit à l’époque à Serge Grouard quand il m’a embauchée, et cela lui était totalement égal. » 

Alors, quand même, souffrir d’une des cinquantaines de forme d’épilepsie existantes est un peu plus compliqué que de vivre avec une verrue sur le nez : il faut en effet tâcher de se tenir au maximum éloigné d’objets dangereux ou encore passer par un concours du combattant pour obtenir son permis de conduire. L’entourage, aussi, est forcément impacté. « Mon fils a su très tôt quel numéro il fallait composer pour appeler les secours en cas de crise, raconte Chrystel de Filippi. Cela dit, je n’ai jamais eu, pour ma part, à souffrir psychologiquement de cette maladie. J’ai tâché de prendre tout ça avec du recul et de l’humour. » 

Reste la question de savoir comment elle – et d’autres – sont devenus épileptiques. « Il y a énormément de causes, répond l’élue. Elles peuvent être génétiques ou encore le fruit d’un traumatisme crânien, d’une tumeur cérébrale. Pour ma part, je ne sais pas. » Par contre, il semble que des causes exogènes – comme celles liées au voisinage d’un environnement chargé en pesticides – ne soient pas responsables de cette maladie dont il reste encore beaucoup de choses à découvrir.

 
Plus d’infos
Le correspondant loirétain de l’association Épilepsie France est Philippe Moreau, maire de Nogent-sur-Vernisson.

Pour le joindre : 45@epilepsie-france.fr
Autres renseignements sur www.epilepsie-France.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Jusqu’à 44 antennes 5G Orange à Orléans
À partir du 23 février, l’opérateur Orange ouvre son réseau...
Deux joueurs de l’USO demandent 1,2 M€ à leur ancien club
746 000 € pour Cédric Cambon, 476 000 € pour...
Le clin d’œil
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS
lovely indian porn indianpornmovies.info incredible india collage telugu gay.sex chat xxxlib.mobi sxe video indian sunny leone nude pics 2016 fuckindiantube.mobi ssrmovies xhmester indian porn justindianporn.net sexy indian girl gets fucked jiggle boobs tubetria.mobi kutty movie collections
love making pics hindipornvideos.info tamil aunty nude photo indian sex 3gb dirtyindianporn.info tamil xxx indian sexy hd video hd xxxindianporn.pro college girls xnxx sex vedios kowalsky go-indian.pro sesvidio sex videos in tamil nadu justindianporn.me forced defloration
free desi sex scandal pornfactory.info bur ki chudai naked kerala desipornx.mobi mumbai hotel sex indian girl ki chut indianpornvideos.mobi sex videosfreedownloads xnxx condom watchhindiporn.com x videos beautiful sonytvlive hdthaisex.com real mms sex videos photocopy machine sobazo.com olx guntur