|
|
Les Chaises changent de visage
|
|
Les Chaises changent de visage

Les Chaises changent de visage

Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Une page se tourne aux Chaises. Avec, pour Valloire Habitat, propriétaire de 406 logements collectifs sociaux, la démolition de 126 logements et la requalification de 280. Un projet loin d’être cosmétique, qui mobilise les financements de l’État avec l’ANRU, la Région Centre-Val de Loire, Orléans Métropole et même l’Europe -avec une subvention FEDER-, en plus des fonds propres de Valloire Habitat. Son président, Jean-François Escudier, était ainsi accompagné, mercredi, pour la pose de la symbolique première pierre, de la préfète du Loiret Régine Engström, de Christophe Chaillou, maire de la commune et président de la Métropole et de Carole Canette, vice-présidente de la Métropole en charge du logement. 

« Notre objectif est d’améliorer la qualité de vie des locataires et de permettre des économies d’énergie », a assuré le bailleur, qui a promis de ne pas augmenter les loyers. Carole Canette a également tenu à préciser que « lorsque des logements sociaux étaient détruits, il y avait, également, une reconstitution du parc. » Quant à Christophe Chaillou, il a rappelé le rôle déterminant de la Région dans ce projet et le soutien des services de l’État dans ce dossier : « 26 millions d’euros, c’est la partie habitat d’un projet plus large de 60 millions d’euros sur le quartier : il y a la reconstruction du groupe scolaire, la restructuration du centre commercial, une passerelle pour relier le quartier aux autres quartiers… » Un souci du quotidien qu’ont aussi rappelé les propos de Régine Engström, qui a souligné la présence de la Maison France Services ouverte récemment au sein du quartier.

Urgent d’agir

Selon une habitante présente, mercredi, lors de cette première pierre, il était grand temps que des travaux se mettent en branle. « Au niveau des surfaces, nos appartements sont des palaces, mais on y gèle en hiver malgré le chauffage, et il y a des infiltrations au niveau des loggias… », témoignait cette locataire, attachée au quartier, discutant dans le détail avec l’architecte de l’Atelier Choiseul. La mutation est d’ailleurs bien en train de s’opérer, car un premier curage commencera aux 2 et 4 de la rue des Émeraudes à partir de la mi-juillet afin, notamment, de procéder au désamiantage avant déconstruction. En outre, la réhabilitation du 51, rue des Agates doit aussi commencer. La première livraison est prévue pour septembre 2022 et le projet total doit s’étaler sur quatre ans.

Particularité de cette réhabilitation : au niveau thermique, l’objectif est l’obtention du label « BBC Rénovation ». Pour cela, « de gros travaux vont être effectués au niveau isolation par l’extérieur. Des huisseries seront remplacées et le chauffage, qui était jusqu’à présent électrique, sera raccordé au réseau urbain », a détaillé Patrick Hornain, responsable réhabilitation de Valloire Habitat. Au niveau des jardins d’hiver, un voile thermique permettra également d’éviter la surchauffe l’été. « Comme les habitants souhaitaient conserver les grandes jardinières en béton, l’architecte a imaginé des jardinières au-dessus des jardins d’hiver. » La végétalisation sera également de mise sur les toitures-terrasses. Les travaux seront conduits par Bouygues, mais on retrouvera également des entreprises de Saint-Jean-de-la-Ruelle, comme Bernardi, dans cette réalisation. Trois embauches sont également prévues dans le quartier pour ce chantier.

Pendant les travaux…

Pour pallier les nuisances liées aux travaux pour les locataires -notamment ceux travaillant de nuit ou encore les assistantes maternelles gardant des enfants-, il sera possible (sur demande) de bénéficier gratuitement de dix logements déjà réhabilités et meublés pour se reposer. Une innovation dont le bailleur Valloire Habitat ne sait pas encore quel en sera le succès, car il s’agit d’une première. C’est, d’ailleurs, ce qui lui a valu d’être lauréat du Prix de l’innovation sociale pour la mise en place de ces logements de convivialité.

Les Chaises, le livre ! Jeudi dernier, Valloire Habitat a présenté Saint-Jean-de-la-Ruelle, les Chaises, un défi d’exception, une aventure humaine, un livre consacré à la réhabilitation de ce quartier stéoruellan. Construit dans les années 1970, le quartier a effectivement fait l’objet d’un ambitieux programme de renouvellement urbain. Mais pour bâtir, il faut détruire, et Valloire Habitat a pris le temps d’écouter les habitants afin de les reloger. Valloire Habitat a, du reste, souhaité conserver et transmettre la mémoire de ces cinq décennies d’aventure commune à travers cet ouvrage. Une aventure humaine à découvrir sous la plume de Johann Gautier et à travers les photographies de Didier Deporteer, aux éditions du Jeu de l'Oie (20€).   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...