|
|
Les Chaises changent de visage

Les Chaises changent de visage

Cet été s’est tenu le lancement officiel de la réhabilitation des Chaises à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Un projet qui entre dans le cadre de l’ANRU-2*. Plus de 26 M€ sont consacrés à la partie « habitat » de la rénovation du quartier
Gaela messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Les Chaises changent de visage

Une page se tourne aux Chaises. Cet été, Valloire Habitat, propriétaire de 406 logements collectifs sociaux dans le quartier, a annoncé la démolition de 126 d’entre eux et la requalification de 280. Un projet loin d’être cosmétique, qui mobilise les financements de l’État avec l’ANRU-2, mais aussi la Région Centre-Val de Loire, Orléans Métropole et même l’Europe avec une subvention FEDER, en plus des fonds propres de Valloire Habitat. « Notre objectif est d’améliorer la qualité de vie des locataires et de permettre des économies d’énergie », assure Jean-François Escudier, président de Valloire Habitat, qui promet de ne pas augmenter les loyers. Christophe Chaillou, le président de la Métropole, rappelle quant à lui le rôle déterminant de la Région dans ce projet et le soutien des services de l’État  : « 26 millions d’euros, c’est la partie « habitat » d’un projet plus large de 60 M€ sur le quartier (voir encadré) », précise-t-il. Régine Engström, la préfète du Loiret, souligne d’ailleurs la présence de la seule Maison France Services de la métropole, ouverte récemment au sein du quartier.

« L’hiver, on y gelait… »

Selon une habitante croisée sur les lieux, il était cependant grand-temps que des travaux aient lieu aux Chaises. « Au niveau des surfaces, nos appartements sont des « palaces », mais l’hiver, on y gèle malgré le chauffage ! Il y a, de plus, des infiltrations au niveau des loggias », témoigne cette locataire des Chaises croisée sur les lieux et certainement ravie de constater qu’une mutation est en train de s’opérer. Un premier curage a ainsi commencé à la mi-juillet aux 2 et 4 de la rue des Émeraudes, afin notamment de procéder au désamiantage avant la déconstruction. La réhabilitation du 51, rue des Agates devait également commencer cet été. La première livraison est prévue pour septembre 2022 et la fin des travaux pour la réhabilitation des logements est prévue au dernier trimestre 2023.

Particularité de cette réhabilitation : au niveau thermique, l’objectif est l’obtention du label BBC Rénovation. Pour cela, « de gros travaux vont être effectués au niveau isolation par l’extérieur, détaille Patrick Hornain, responsable réhabilitation de Valloire Habitat. Il est aussi prévu de remplacer des huisseries. Le chauffage, qui était jusqu’à présent électrique, sera raccordé au réseau urbain. » De quoi engendrer de substantielles économies pour les locataires…

Au niveau des jardins d’hiver, un voile thermique permettra également d’éviter la surchauffe l’été. « Les habitants souhaitaient conserver les grandes jardinières en béton ; l’architecte a donc imaginé des jardinières au-dessus des jardins d’hiver », explique Valloire Habitat. La végétalisation sera également de mise sur les toitures-terrasses. Les travaux seront conduits par Bouygues, mais l’on retrouvera également des entreprises de la commune comme Bernardi dans cette réalisation. Trois embauches sont prévues dans le quartier pour ce chantier.

* Nouveau programme national de rénovation urbaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire