|
|
Les policiers sentent un danger
|
|
Les policiers sentent un danger

Les policiers sentent un danger

Le 7 mai dernier, des médailles ont été remises à 16 policiers dans la cour de l’Hôtel de police d’Orléans. Alors que la mort d’un policier en service, à Avignon, a choqué les forces de l’ordre, certains fonctionnaires nous ont confié se sentir « plus en danger » aujourd’hui qu’avant. 
Hugo De Tullio
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Ni invité, ni famille… À cause de la Covid-19, aucun public n’a pu assister à la remise de médailles décernées aux policiers orléanais, exceptés quelques membres du personnel administratif. Annulée l’an passé, la cérémonie s’est tenue le 7 mai dernier sous le soleil, mais dans la plus stricte intimité. La préfète de la région Centre-Val de Loire, Régine Engström, et Thierry Guiguet-Doron, à la tête de la Direction Départementale de la Sécurité Publique du département, ont remis différentes récompenses aux forces de l’ordre, dont deux médailles d’or pour saluer 35 ans de carrière. 

« Les belles choses, on en parle peu »

La cérémonie s’est poursuivie par un hommage aux policiers décédés dans l’exercice de leurs fonctions. Parmi eux ont été cités notamment la fonctionnaire administrative de 49 ans tuée dans une attaque terroriste le 23 avril dernier au commissariat de Rambouillet, ainsi qu’Éric Masson, policier abattu par un dealer à Avignon. Médaillé lors de la commémoration et travaillant dans les forces de l’ordre depuis 2011, Antoine, un policier orléanais, a exprimé son ressenti : « on se dit que ça pourrait arriver à nous ou à des proches. Ça nous rappelle qu’on a un métier très dangereux, qu’il faut vraiment faire attention à nous et à nos collègues. » Avec son acolyte Yohann, 14 ans de métier, Antoine a reçu une médaille pour acte de courage et de dévouement après être intervenu pour des coups de feu dans le quartier des Blossières, à Orléans. À l’occasion de cette intervention, les deux policiers avaient réussi à sauver la vie d’un homme grièvement blessé par balles. Pour Antoine, ce genre d’actions devrait être plus souvent mis en lumière : « malheureusement, on a un peu l’habitude de se concentrer sur des petits cas où il y a des débordements, et ces belles choses, on n’en parle trop peu. La police est d’abord là pour protéger, secourir et aider les gens. » Alors que le Premier ministre a annoncé une enveloppe de 10 M€ pour sécuriser les commissariats, Yohann déplorait : « même le personnel administratif qui nous aide au quotidien dans nos missions représente une cible. Ce n’est pas normal que l’effort de sécurité intérieure ne soit pas plus respecté… » De son côté, Antoine confessait se sentir beaucoup plus en danger qu’avant. Comme beaucoup d’agents des forces de l’ordre, il dit avoir vu la situation se dégrader très rapidement : « le moindre petit contrôle peut vite dégénérer, les gens sont plus agressifs envers nous. Avec le contexte social actuel, la population est de plus en plus vindicative à notre encontre. » Un dépôt de gerbe et l’hymne de la Marseillaise ont conclu la cérémonie. Et comme pour tenter de donner un peu de couleur à cette commémoration, Antoine a terminé par ces mots : « on espère que ça va s’améliorer, que la population va retrouver l’envie de nous faire confiance… L’espoir fait vivre. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS