fbpx
|
|
Les réponses à la crise du Coronavirus à Orléans

Les réponses à la crise du Coronavirus à Orléans

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron hier, Orléans et sa métropole vont vivre au ralenti jusqu’à nouvel ordre. Aujourd’hui, la préfecture du Loiret et la Ville d’Orléans ont expliqué comment ils allaient faire face à la crise sanitaire qui s’abat sur la France et le monde.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

L’urgence a été décrétée jeudi soir par Emmanuel Macron. Et elle s’est déclinée dès aujourd’hui dans tout le territoire. À Orléans, la mairie a mis en place une cellule de crise (notre photo). Elle doit « veiller à la continuité des services municipaux ». Pour maintenir la continuité du service aux populations, la Ville va adapter son mode de fonctionnement, mais 350 personnes seront présentes a minima pour faire fonctionner la machine.

Écoles et garde d’enfants

À partir de lundi, les écoles maternelles et primaires dans toute la France seront fermées. À Orléans, les crèches seront quant à elles ouvertes pour les enfants des personnels soignants qui doivent assurer la continuité de la chaîne de soins (médecins, infirmiers et infirmières, pharmaciens, biologistes…) ainsi qu’aux enfants « des personnels indispensables au bon fonctionnement de certains publics et de sécurité civile ». Certaines écoles pourraient également être ouvertes pour ces enfants-ci : ils seront alors accueillis par des ATSEM. Le but est évidemment de ne pas rassembler plus de dix enfants par classe et par cellule, selon les recommandations faites jeudi au sommet de l’Etat.

Pour parer à cette première nécessité qui questionne de nombreux actifs, une chaîne de solidarité doit s’organiser. La Ville d’Orléans et la Métropole ont ainsi indiqué que, pour aider les familles, une plateforme sera opérationnelle dès samedi matin pour faciliter la mise en relation de personnes ayant des besoins de gardes et des personnes ayant du temps disponible (https://participons.orleans-metropole.fr -« onglet Covid-19). Des initiatives ont aussi vu le jour, comme la page Facebook « Solidarité Coronavirus Orléans », qui permet à chacun d’offrir de leur temps libre à ceux qui auraient notamment besoin de faire garder leurs enfants à partir de lundi. Attention toutefois : les annonces qui sont déposées ne sont pas vérifiées. Agissez donc sans panique, mais avec discernement.

Pour les élèves qui seront privés d’école, le rectorat a parlé aujourd’hui d’espace numérique partagé pour les devoirs. Si les familles n’ont pas d’ordinateur chez elles, des exercices seront mis et à remettre dans une boîte aux lettres à la mairie où se situe votre domicile. Il s’agit, selon la rectrice, d’un « plan de continuité de l’enseignement ».

Pour répondre à vos questions et vous apporter des solutions

La mairie d’Orléans a activé une hotline afin d’apporter des réponses aux préoccupations des Orléanais. Elle est ouverte de 7h à 20h et 7/7j. Un interlocuteur vous informera sur les ouvertures des établissements, les recommandations sur les manifestations, les gestes simples, les conseils pour s’organiser, etc. Elle pourra aussi apporter du réconfort à ceux qui seraient sujets à des épisodes d’angoisse face au moment présent. Un numéro à joindre donc : le 02 38 79 29 99. Parallèlement, la préfecture du Loiret rappelle le numéro d’information grand public coronavirus à joindre : il s’agit du 0 800 130 000, qui permettra de renvoyer éventuellement ses interlocuteurs sur des questions locales.

Le Président de la République a aussi affirmé jeudi soir que les visites dans les Ehpad seraient désormais interrompues pour protéger leurs résidents, les plus vulnérables face à l’épidémie. Les aînés ne seront cependant pas oubliés : la mairie d’Orléans assure que ces derniers, ainsi que les personnes handicapées, feront « l’objet d’une attention particulière », « à l’instar de ce qui est prévu en période de canicule. Les bailleurs sociaux sont invités à mobiliser les gardiens d’immeuble afin de nous appuyer dans cette surveillance », poursuit la Ville.

Qu’est-ce qui change ?

La crise sanitaire que nous vivons actuellement occasionne aussi quelques adaptations dans notre vie quotidienne. Le Gouvernement a annoncé vendredi matin que les rassemblements de plus de 100 personnes n’étaient plus autorisés. Cet élément ne s’applique pas aux manifestations, même si à Paris, la Marche pour le Climat prévue samedi a été annulée.

À Orléans, les établissements publics rassemblant du public de façon continue seront fermés, comme l’ESAD, le CFA de la Métropole ou le Conservatoire. Les piscines resteront closes elles aussi. Les lieux recevant un flux de personnes régulier et mobile seront quant à eux ouverts, mais limités à 100 personnes (mairie et mairies de proximité, musées, médiathèques et équipements sportifs). À ce propos, les pratiques sportives ne pourront désormais pas excéder plus 10 personnes. D’ailleurs, la très grande majorité des compétitions sportives, qu’elles soient professionnelles ou amateurs, sont d’ailleurs suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Concernant les commerces, le préfet du Loiret ne prône pas la fermeture des restaurants et laisse l’appréciation de la loi aux entreprises concernées en comptant sur leur « discernement ». Les boîtes de nuit sont par contre fermées car offrant trop de promiscuité.

Les supermarchés eux, restent évidemment ouverts, quand bien même certaines grandes ou moyennes surfaces de l’agglomération ont vu leurs étals se dégarnir aujourd’hui. Il est ainsi demandé aux habitants de faire là aussi preuve de discernement et de mesures dans leurs achats.

Concernant les transports en commun, pas de fermeture prévue. Les cadences risquent cependant d’être moins élevées : renseignez-vous et tenez-vous au courant du trafic en allant sur le site internet de TAO ou en téléchargeant l’application concernée. Un changement cependant : les tickets ne seront plus vendus à bord par les conducteurs, à la demande de ces derniers.

Elections maintenues, des spectacles annulés, cinémas ouverts

Le Président l’a confirmé jeudi soir : le premier tour des élections municipales aura bien lieu ce dimanche, suivant les horaires définis en amont : 8h-19h à Orléans, 8h-18h dans les autres communes de la Métropole. Des consignes ont été données pour que chaque bureau de vote ait à sa disposition du gel hydroalcoolique, du savon et un point d’eau. Des agents d’accueil orienteront aussi les personnes les plus fragiles afin qu’elles restent le moins de temps possible dans les bureaux de vote. Si les élections se dérouleront quasi-normalement, une multitude de spectacles sont d’ores et déjà annulés dans la métropole orléanaise pour ce week-end et les jours qui viennent. Impossible de les lister, mais nous vous conseillons d’appeler les numéros indiqués plus haut ou de vous rendre sur les pages Facebook, Twitter (ou autres) des événements concernés, des structures les abritant, ou des associations en assurant l’organisation. Une chose est sûre cependant : le festival Festiv’elles va notamment être impacté pour ses spectacles les plus importants. À plus long terme, les Voix d’Orléans, qui devaient se tenir début avril, seront également reportées, dans le meilleur des cas. Sinon, les cinémas Pathé à Orléans et Saran ont fait savoir que leur fonctionnement était là aussi adapté : la capacité des salles est réduite à 100 personnes maximum, et une seule rangée sur deux est disponible. La vie ne s’arrête donc pas, mais elle va tourner pendant quelques jours, voire quelques semaines, au ralenti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire

Enable Notifications Oui Plus tard