|
|
Limère : « il y a une omerta »

Limère : « il y a une omerta »

L’aménagement de la ZAC de Limère est toujours sous le feu des projecteurs. Un conseiller municipal d’Ardon est récemment sorti du bois pour tirer la sonnette d’alarme. En parallèle, les projets d’installation et d’aménagement dans cette zone vont bon train.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le climat est toujours tendu à Ardon concernant les projets de la ZAC de Limère (voir nos numéros précédents). « Nous devions avoir une discussion avec les porteurs de projets et des élus. Mais cela a été annulé, car le maire d’Ardon n’a pas voulu que nous soyions présents », déplorait la semaine dernière Philippe Marcon, le président de l’association Limère Résidentiel. Un nouveau rendez-vous devrait néanmoins avoir lieu, mais pas avec tous les protagonistes… En attendant, cela n’empêche pas l’association Limère Résidentiel de vouloir faire front commun avec l’association Qualité de Vie à La Source ou avec des habitants de Saint-Cyr-en-Val. Les riverains de Limère regrettent toujours que cette ZAC ne soit pas abordée dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) en cours d’élaboration mais dans celui du Plan Local d’Urbanisme, jugé trop « laxiste. » Pour Philippe Marcon, « il faut réfléchir globalement et intégrer dans la réflexion le devenir d’Hitachi », dont le site est situé à la fois sur les communes d’Ardon et de Saint-Cyr-en-Val. Mais outre les riverains de Limère, une nouvelle voix s’est élevée récemment : celle de Rodolphe Nassiet, conseiller municipal à Ardon, qui ne comprend pas pourquoi ce projet de la ZAC n’est soumis au débat ni en conseil municipal, ni au sein de la commission d’aménagement, ni au niveau de l’intercommunalité. « C’est un déni de démocratie, tonne Rodophe Nassiet. Pourtant, ces projets sont structurants. On s’est déjà battu pour avoir un débat avec le projet Grand Frais et il avait fallu que le maire d’Orléans intervienne pour que le projet soit abordé en conseil de communauté de communes, puis retoqué. Il y a clairement une omerta, alors que nous avons quand même dans cet espace plus de 60 hectares en développement économique en entrée de métropole ! » Jean-Paul Roche, le maire d’Ardon, répond que la ZAC de Limère est une zone d’activités intercommunale. « Lorsque l’on a des projets concrets, ceux-ci sont d’abord présentés en bureau communautaire car cela concerne la stratégie intercommunautaire au niveau du développement économique. Et d’une manière générale, au sein du conseil municipal, il y a toujours des discussions, même si nous ne sommes pas toujours tous d’accord. »

Hospitalisation à domicile 

Sur cette ZAC de Limère, de nouveaux projets émergent cependant. Sur le terrain qui aurait pu accueillir un magasin Grand Frais, il est désormais prévu qu’EXIA, le promoteur, installe une société spécialisée dans l’hospitalisation à domicile « et peut-être un laboratoire », avance Marc Gaudet, président du Département, vendeur du terrain sur lequel doit être aménagée la future ZAC. Une nouvelle néanmoins tempérée par Jean-Paul Roche, qui préfère rester prudent puisque, à ce stade, aucun permis de construire n’a été déposé. Par ailleurs, une sortie au niveau de la RD 2020 a bien été demandée par le maire d’Ardon au Département du Loiret au niveau de la future concession Porsche. Les habitants de Limère Résidentiel craignent que cet aménagement ne puisse être accepté « car en général, disent-ils, il ne peut pas y avoir de sorties en cascade » sur ce genre d’axe routier. Un risque que dément le Département, dont les services ont semble-t-il trouvé la parade avec la réalisation d’un demi-échangeur routier. « La sécurité routière reste la priorité de nos services, assure Marc Gaudet. Ce sont eux qui ont donné les instructions techniques, mais c’est le promoteur qui assumera le financement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire