|
|
|
Demain, ce sera bien ?
|
|
|
Demain, ce sera bien ?

Demain, ce sera bien ?

L’événement Tomorrow For Good, porté par le neuroscientifique Terence Ericson, originaire du Centre-Val de Loire, s’est tenu samedi dernier sur YouTube et Facebook. Il a questionné et a informé le public sur ce que l’homme de 2020 attendait ou pouvait apporter au monde de demain.
A.B
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

L’événement Tomorrow For Good originellement prévu physiquement au Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris, a su attirer du monde sur la toile. Il a comptabilisé plus de 10 000 vues sur les deux scènes cumulées et plus de 20h de live en cumulé, ce qui représente une cinquantaine de vues en moyenne par rendez-vous. L’événement a été enregistré dans son intégralité afin de permettre la diffusion des interventions de façon indépendante et pérenne sur YouTube.

L’équipe du Tomorrow For Good 2020 s’est réjouie d’avoir posé la première pierre d’un projet à vision long terme autour duquel de plus en plus d’acteurs scientifiques se greffent. L’événement devrait ainsi, grâce aux partenariats en place, bientôt toucher le grand public de façon plus large. Les organisateurs ne comptent pas s’en tenir là, préférant fédérer les acteurs en convertissant les idées brillantes qui ont été échangées et vulgarisées samedi en un manifeste collaboratif. Tous les intervenants réunis le jour J (chercheurs, scientifiques, auteurs, philosophes, YouTubeurs…) devraient y contribuer. « Nous souhaitons construire et présenter une version possible et souhaitable, parmi d’autres, du monde de demain, explique le neuroscientifique Terence Ericson, à l’initiative de l’événement. Il nous paraît important de ne pas juste présenter ce qui a été dit projet par projet, sujet par sujet, mais plutôt de créer un maillage et une approche globale afin de ne plus avoir peur de la complexité d’un système. Nous avons l’ambition de nous atteler aux changements systémiques ».

Le zéro déchet pour 2021 ?

Les temps forts de l’événement auront été le live Impact & Résilience : quel rôle pour l’innovation ?, avec un panel réunissant Helios, ChangeNOW et Decathlon, ainsi que la discussion sur La place de l’art : quelles relations entre nos imaginaires et nos futurs ? avec deux artistes, Alexandra ABK artiste en peinture augmentée, et Jean-Benoît Dunckel du groupe français Air. 

L’équipe envisage une restitution de l’événement dans les semaines à venir et pense déjà à un événement in real zéro-déchet en 2021 – soit le projet initial de 2020 – une fois l’horizon dégagé. D’ici ces deux temps forts et la publication d’un manifeste, Tomorrow For Good, qui promeut l’échange, la créativité et la positivité, mettra en ligne sur YouTube le live musical d’ExtraTerra sur lequel s’est clôturé l’événement : Creating Tomorrow – Extra Terra (creativity boost mix).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...