|
|
|
Fortnite s’invite aux châteaux

Fortnite s’invite aux châteaux

Depuis vendredi dernier, il est possible de jouer virtuellement à Fortnite dans le château de Chambord. Jusqu' au 15 janvier, ce sera aussi le cas d’autres édifices ligériens. Cette initiative a été rendue possible grâce à un partenariat entre la Région Centre-Val de Loire, l'équipe de joueurs professionnels Solary et WSC Group, agence de communication spécialisée dans l'e-sport, basée à Tours.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Si l’on vous dit Fortnite, vous pensez forcément jeux vidéo. Un univers qui semble, à première vue, à mille lieux du patrimoine. Mais c’est bien le genre d’idées reçues que compte tordre le partenariat entre les Tourangeaux de Solary, WSC Group, le YouTubeur Nota Bene et la Région. En effet, le Centre-Val de Loire Fortnite Tour vient de démarrer vendredi dernier : l’objectif de cette opération est de faire découvrir de grands noms du patrimoine culturel et historique du territoire régional sous un angle nouveau pour la collectivité (le mode créatif est utilisé : le joueur part d’un environnement vierge et doit parvenir à bâtir son château le plus rapidement possible, ndlr).

En cette période de confinement, c’est donc un peu Noël dans les châteaux en mode 2.0. « Il s’agit d’une manière de toucher un public jeune qui ne va pas forcément dans les châteaux, indique-t-on à la Région Centre-Val de Loire. C’est aussi une façon d’offrir un regard différent de ces lieux emblématiques et de créer des ponts entre les générations. Cela permet de réunir parents, petits-enfants et grands-parents ». Jusqu’au 11 décembre, il est ainsi possible de télécharger la carte « Chambord » sur le site de Goodnite et de bénéficier de commentaires tout à la fois techniques et historiques sur la chaîne Twitch Solary avec des joueurs de l’équipe de Solary et le YouTubeur Nota Bene (pour chaque carte, un lancement est prévu à 20 h sur la chaîne Twich Solary). Du 11 décembre au 18 décembre, sur ce même site, on pourra découvrir la carte du château de Valette. Place ensuite, du 18 décembre au 8 janvier, au château d’Amboise et du 8 au 15 janvier au Domaine de Chaumont-sur-Loire. Dans les faits, le but sera de réaliser chaque parcours le plus vite possible, sur une période donnée. La finale se déroulera le 15 janvier avec la carte du Clos-Lucé et verra les quatre meilleurs joueurs s’affronter dans un parcours semé d’embûches. Elle sera retransmise sur la chaîne YouTube de Solary. Bien sûr, l’accès sera gratuit.

Une région fan de e-sport

Au-delà de cette opération, la Région Centre-Val de Loire est intéressée par le développement de la filière e-sport, un secteur en plein boom tant en nombre de joueurs que sur le plan économique. Une étude territoriale a d’ailleurs été publiée en 2018, montrant que la région Centre-Val de Loire se hissait au 3e rang des sociétés de prestations de services pour les entreprises du jeu vidéo, et au 3e rang en nombre de médias dédiés aux jeux vidéo et à l’e-sport. Même constat pour le nombre de promoteurs de l’e-sport : la région se classe au 4e rang national, alors qu’elle est également deuxième en termes de joueurs professionnels, derrière l’Île-de-France. En France, les compétitions de jeux vidéo représentaient, en 2016, un chiffre d’affaires de 28 M€ et un taux de croissance de 14 % par an. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Yann Hervis, l’artiste orléanais à découvrir grâce à ses œuvres en bois uniques
À travers ses œuvres qui jalonnent le cœur historique du...
La Métropole Orléanaise offre des lieux et des temps d’écoute pour les aidants touchés par Alzheimer, handicap, troubles psychiatriques
Alzheimer, handicap, troubles psychiatriques… La maladie a des effets sur...
La Sainte Famille à Orléans installe La Boussole pour offrir un accueil non-médicalisé pour personnes bipolaires et schizophrènes
L’association La Sainte Famille a acquis à Orléans l’ancienne Maison...

Signaler un commentaire