Hop Pop Hop, ça se précise !

Comme pour beaucoup d’autres événements, le festival Hop Pop Hop a vu son contenu évoluer pour cause de Covid. Mais par chance, grâce au travail d’adaptation de l’Astrolabe, il se tiendra bel et bien la semaine prochaine, ouvrant par la même occasion la voie à la saison culturelle automnale.
Ambre Blanes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Cette année, Hop Pop Hop prendra place sur deux gros espaces extérieurs du centre-ville, à savoir le Jardin de l’Évêché et le Campo Santo. La programmation reste à la hauteur des précédentes éditions, mêlant les artistes émergents aux têtes d’affiche, scène locale et internationale. Bien que le line-up se trouve orphelin des artistes britanniques annoncés (Egyptian blue, Working men’s club et The howl and the hump), le groupe afro-electro afro-anglais Onipa sera tout de même de la partie (vendredi à 23h25 à l’Évêché), au même titre que This is the kit, chanteuse pop folk originaire de Bristol mais vivant maintenant à Paris (samedi 20h15).

Côté local, on trouve Rank-O (vendredi à 18h à l’Évêché), groupe de noise-rock aux mélodies décalées et exotiques venu de Tours ainsi que Gargäntua (vendredi à 22h au Campo Santo), un duo pop-techno hybride qui est né à Orléans. Parmi les frenchies, deux solos vous feront danser : Stav (vendredi à 14h45 à l’Évêché) et sa pop rap ironique et désinvolte originaire d’Angers, ainsi que le Bordelais Dombrance (vendredi à 23h45 au Campo Santo) dans le genre electro-disco. D’autres artistes débarquent des quatre coins du monde : Zurich (Black Sea Dahu, indie-folk), Amsterdam (The Mauskovic Dance Band, un OVNI dance), Canada (Camilla Sparksss, electro-punk), Sénégal (Majnun and the black magic sofas sofas, afro-music)… À noter, cependant, que la Silent disco ne se tiendra pas cette année.

Pour Fred Robbe, le directeur de l’Astrolabe, « le festival de cette année se traduit plus que jamais par : « en avant let’s go ! » Il est important que l’on puisse marquer la reprise de la vie culturelle. Bien entendu, on n’aura pas la même logique en termes de movement ; on ne pourra pas boire sa bière ou manger son hamburger n’importe où ». En effet, l’équipe a défini des espaces – où sont limitées la jauge d’entrée du public – pour se sustenter autour de mange-debouts. Elle compte aussi sur l’engagement du public afin d’appliquer les mesures sanitaires, tandis que des médiateurs seront présents pour l’accompagner. Un processus pédagogique qui devrait aider la reprise des activités culturelles. Et Fred Robbe de poursuivre : « la prudence est l’affaire de tous, et pas seulement des organisateurs. On leur tape facilement sur les doigts en les disant irresponsables, mais je ne pense pas que ce soit irresponsable d’organiser ce qu’on organise depuis 20, 30, 40 ans… » Au contraire, il faudra être, dans un proche avenir, en capacité d’expérimenter des reprises afin de tirer parti de l’expérience et se nourrir de ce qui a fonctionné et de ce qui ne fonctionne pas en termes d’amélioration de l’accueil en mode Covid-19.

C’est où ? C’est quand ?
Les vendredi 18 et samedi 19 septembre
Au Campo Santo et au Jardin de l’Évêché
La programmation complète et les informations billetterie sont à retrouver sur www.hoppophop.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Le canal d’Orléans change de main
Lors de sa dernière session, le Département du Loiret a...
Covid-19 : le ton se durcit à Orléans
Depuis lundi dernier, les bars orléanais doivent être fermés à...
Debout et unis face au fanatisme
Deux jours après le massacre de Samuel Paty à Conflans...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS