L’Open d’Orléans migre en avril

Annoncé par des sites Internet spécialisés en fin de semaine dernière, le nouveau report de l’Open d’Orléans 2020 a été officialisé ce lundi. Il se tiendra, si le contexte sanitaire le permet, du 5 au 11 avril. Sinon, il sera bel et bien annulé.
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

C’est la tentative de la dernière chance pour l’Open d’Orléans version 2020 : soit il a bien lieu en avril prochain, soit l’édition 2020 passera définitivement à la trappe. « Nous avons trouvé la date la plus lointaine possible dans le calendrier et en fonction de l’évolution de la crise sanitaire », explique Didier Gérard, le directeur de l’événement, qui a pris sa décision de déprogrammer le tournoi, prévu en février, après les dernières annonces de Jean Castex. La non-réouverture des restaurants et des salles de sport au public au mois de janvier a en effet conduit les organisateurs de l’Open à trouver une nouvelle solution car, sans ses restaurants et ses spectateurs, le tournoi n’est évidemment pas rentable économiquement : pour qu’il vive, il a besoin de marcher sur ses deux jambes, surtout celle actionnée par ses partenaires. 

Deux éditions en 2021 ?

« Je n’ai pas eu la chance d’avoir les 170 partenaires de l’Open au téléphone, sourit Didier Gérard, mais ils m’ont tous passé des mots ou des mails encourageants ». Façon de dire que les sponsors soutiennent l’organisateur dans sa démarche de report, et qu’ils ne seront pas (trop) regardants sur le plateau de joueurs qui se déplacera à Orléans en avril. Alors qu’au fil des déprogrammations et des reprogrammations, on a tour à tour annoncé les présences de Richard Gasquet (en décembre), Lucas Pouille ou Hugo Gaston (en février), il n’y a encore aucune certitude sur les noms des champions qui participeront à l’Open du 5 au 11 avril. À cette date, celui-ci fera toutefois office de dernier tournoi indoor de la première partie de saison, juste avant l’ouverture de la saison européenne sur terre battue. Alors, oui, il existe des chances raisonnables d’attirer de bons joueurs, d’autant plus que la tournée américaine sur dur, qui a traditionnellement lieu en mars, devrait, elle, avoir du plomb dans l’aile. Et comme le malheur des uns fait potentiellement le bonheur des autres… 

Mais à vrai dire, ce n’est pas la première des préoccupations de Didier Gérard, qui dit vouloir simplement « sauver l’événement en l’organisant dans des conditions sanitaires acceptables ». Si l’édition 2020 devait cependant être annulée, un tel scénario ne remettrait pas en question la pérennité du tournoi. Didier Gérard affirme ainsi qu’en lien avec ses partenaires et sa banque, il a déjà mis sur pied un plan B, c’est-à-dire un scénario où l’Open 2020 n’aurait pas lieu. « On a trouvé des solutions. Ce sera difficile, mais on pourrait survivre à une année blanche », dit-il. À l’inverse, le directeur certifie qu’organiser deux éditions à cinq mois d’intervalle (avril, donc, puis septembre) ne serait pas problématique. « On l’a déjà fait en 2008, quand on avait organisé l’Open en septembre et la Fed Cup à l’hiver 2009. Ce n’est pas un problème de logistique : à la limite, un Open, on pourrait en faire un tous les mois. Les partenaires m’ont dit qu’ils étaient tous sevrés de relations humaines et professionnelles, et qu’ils verraient d’un bon œil le fait de se retrouver, même à cinq mois d’écart. » En attendant, Didier Gérard dit « faire une prière tous les matins pour que la campagne de vaccination s’accélère ». Il n’est pas le seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Comment se faire vacciner, à partir de lundi, dans l’Orléanais ?
Où ? Après les personnes résidant dans les Ehpad et les...
Théo Ceccaldi : Constant type
Avec Constantine, le violoniste et jazzman orléanais a sorti avec...
PARI réussi !
Que deviennent, une fois leur majorité atteinte, les jeunes passés...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS