|
|
Marc Gaudet dans un fauteuil ?
|
|
Marc Gaudet dans un fauteuil ?

Marc Gaudet dans un fauteuil ?

Vendredi matin, au parc Pasteur, Marc Gaudet, président sortant du Département et favori des pronostics, a présenté sa liste des « candidats soutenus par la majorité départementale. » Avec un très grand nombre d’élus sortants qui vont chercher à conserver leurs places. 
Gaëla messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

En arrivant dans le parc Pasteur, situé en face de l’Hôtel du Département, on pouvait reconnaître de nombreux visages parmi les candidats pour les prochaines élections départementales réunis pour l’occasion. En effet, Marc Gaudet, candidat à sa propre succession, repart avec près de deux tiers des troupes de l’actuelle majorité départementale, rassemblant des sensibilités de droite et du centre. Le discours de Marc Gaudet, qui se présente en duo avec la députée Marianne Dubois sur le canton de Pithiviers, insiste bien sur la proximité des candidats qui vivent et font campagne sur le terrain. « Nous sommes des élus pragmatiques, souligne le président-candidat. On ne vendra pas le territoire à la décroissance ! Nous sommes dans une logique de respect de l’environnement. Le bon sens paysan doit être là, même en ville : le paysan ne détruit pas la terre qui doit le faire vivre ».

Solidarités et proximité

Outre un bilan qui fait part de « 90 % des projets engagés ou réalisés », Marc Gaudet et son équipe évoquent une quinzaine de propositions qui devraient être affinées à la rentrée en cas de victoire. Celles-ci vont de la poursuite de la réduction des gaz à effet de serre au niveau du département (avec des travaux d’amélioration énergétique déjà engagés dans les bâtiments départementaux) à la production d’énergies vertes (avec du photovoltaïque et de l’hydrogène vert sur des terrains départementaux), en passant par la mise en place d’un schéma départemental cyclable et le développement de « véloroutes » le long des anciennes voies ferrées. Les compétences phares du département ne sont pas oubliées, avec de nouveaux collèges prévus sur la métropole et sur Montargis, mais aussi la volonté de mener une réflexion autour de l’accompagnement du vieillissement, avec « des petites unités plutôt que de grands EHPAD. » L’expérience de la vaccination mobile pousse également Marc Gaudet et son équipe vers la création d’un centre médical itinérant. Au niveau de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), il est aussi envisagé de développer de petites unités de vie sur le territoire. Sur les questions de handicap, enfin, la majorité sortante veut « créer un parcours de vie inclusif dans le Loiret. Nous pensons aussi à la prise en charge de méthodes alternatives pour les familles », précise Christian Braux, conseiller départemental sortant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...