OBS, la série policière orléanaise !

La première saison d'OBS avait été suivie par près d'un millier de spectateurs. Les créateurs de cette web-série, Nixon Singa et Ludovic Lama, ont décidé de donner une suite à leur fiction basée sur des faits réels, assistés cette année par la réalisatrice Victoria Neto.
A.G
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

« L’ancienne équipe de policiers est suspendue et une nouvelle équipe reprend les enquêtes d’agressions commises à Orléans ! », annonce d’emblée le comédien et réalisateur Nixon Singa pour présenter la deuxième saison de la série orléanaise OBS. Après un casting bouclé à la fin de l’été, l’équipe de cette web-série a repris du service depuis la mi-octobre, avec des répétitions avant tournage de la saison 2. Assurée par la présence de vingt comédiens amateurs âgés de 19 à 50 ans, la série promet d’être plus riche en rebondissements. « On comprend mieux les personnages sans forcément faire une suite, on met en avant l’impact du métier de policier dans sa vie privée mais aussi de la place occupée par la politique et la sécurité face aux agressions à répétitions », précise le coréalisateur, Ludovic Lama.

À la réflexion fictive sur le véritable fléau des agressions s’ajouteront ainsi les méfaits de la rumeur, dénominateur commun à l’histoire de la traite des blanches vécue par certains commerçants de la ville d’Orléans durant les années 60, et dont le sujet passionne Ludovic Lama. « On s’imagine qu’il y a une logique ; pourtant il n’y a pas de groupe d’individus uniques, ni de chaîne liée à ces actes », explique-t-il.

« Des acteurs qui ne sont pas du métier »

C’est un gros travail de recherche d’informations pour les deux amis réalisateurs, qui ont souhaité se rapprocher au plus près de la réalité des événements. Rencontrée sur le tournage du court-métrage Côté Obscur, Nixon Singa a invité Victoria Neto à venir constituer le casting et à développer la série. « On a fait le choix de prendre des acteurs qui ne sont pas du métier, précisent-ils. Il y a beaucoup de talents à Orléans, et peu importe qui vous êtes : vous pouvez avoir ce truc magique ! On veut de l’émotion, que les gens s’attachent aux personnages. C’est un gros travail de réflexion et d’investissement personnel pour l’équipe. »

Tournée principalement au CRIJ et dans les rues de la ville, la production s’est adaptée aux contraintes liées aux restrictions sanitaires et aimerait pouvoir impliquer commerçants, restaurateurs et autres acteurs de la vie orléanaise pour enrichir la série et donner plus de visibilité à leur ville. Le tournage devrait débuter dès janvier prochain pour les trois amis, qui se laissent le temps de la réalisation : « Il nous a fallu un an pour sortir la saison 1, on se laisse donc le temps pour la 2 ! Les répétitions et le tournage devraient être plus longs puisqu’il y a plus de monde. On prendra ensuite le temps de monter les épisodes pour apporter un maximum de fluidité aux personnages. Le temps est notre allié ! »

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Des aides comme s’il en pleuvait !
Dans cette période de crise économique et sanitaire, les collectivités...
Au chevet du grand oublié
En début de semaine, la mairie d’Orléans a énoncé les...
« La vigilance doit demeurer ! »
Si le nombre d’hospitalisations, tout comme la charge des services...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS