|
|
On est loin du grand oui…
|
|
On est loin du grand oui…

On est loin du grand oui…

L'épidémie a fait chuter le nombre de mariages signés en 2020 et début 2021 à Orléans. Le contexte sanitaire et les jauges limitées ont évidemment douché les envies d’union, même si certains « téméraires » ont voulu passer entre les gouttes. Les entreprises du secteur ont elles aussi subi la situation, mais tablent sur une reprise progressive à partir de cet été.
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Sale temps pour les mariages. Au niveau d’Orléans, les services de l’état-civil ont acté l’annulation de 79 mariages sur la seule période du « grand » confinement général, de mars à mai 2020. Après cet épisode, le nombre de personnes autorisées à assister à la cérémonie de mariage a dû être limité à 30 (un calcul réalisé en fonction de la surface de la salle des mariages). Lors du second confinement, ce chiffre a été ramené à 6 personnes (futurs mariés et leurs témoins) fin octobre, pour revenir à 30 personnes mi-décembre. « Ces limitations ont certainement contribué à faire réfléchir certains couples qui ont décidé de reporter le dépôt de leur dossier à une période plus propice, indique-t-on à la Ville. Certains, qui avaient reporté lors du premier confinement, ont encore dû reporter au regard de ces limitations, d’autant que les salles polyvalentes étaient fermées, ce qui générait des contraintes supplémentaires. »

Au final, seulement 187 couples se sont unis entre juin et octobre 2020, contre 237 couples en 2019 sur la même période. D’ici au 30 juin 2021, 115 mariages sont cependant prévus à Orléans, de même que 44 pour la période juillet-août. Même si la Ville n’a pas de statistiques à fournir concernant les reports qui ont eu lieu avec le premier confinement, certains couples ont choisi de reporter leur union à une date encore non déterminée. D’autres ont déplacé leur cérémonie à plusieurs reprises et d’autres, enfin, ont choisi une autre commune… Néanmoins, l’état civil constate qu’avant la pandémie, environ 130 mariages étaient prévus sur la période du 18 mars au 30 juin et qu’en 2020, pour la même période et donc après confinement, ce sont seulement 47 cérémonies qui ont été tenues !

Des préparations sur… Zoom

Côté diocèse, on indique que, pour l’heure, seulement 60 % des registres paroissiaux sont revenus pour 2020. Cependant, la tendance générale semble à la baisse, comme le confirme Loïc Palluat, qui assure des préparations au mariage au niveau de la paroisse Cœur-de-Ville à Orléans. « Une préparation est l’occasion de réfléchir sur son engagement et son couple, explique-t-il. Cela se passe habituellement en trois rencontres et un dimanche, mais aujourd’hui, nous préparons tout cela… sur Zoom ! »

Loïc Palluat a certes vu l’an dernier « un couple qui s’est marié fin février, juste avant le confinement, mais ensuite, plus de la moitié d’entre eux ont reporté. Même s’il ne s’agit pas de la majorité, certains couples ont choisi de se marier civilement et ont reporté leur mariage religieux. Nous avons retrouvé certains futurs mariés cette année, qui espèrent célébrer leur union cet été. » Dans sa paroisse, près d’une quarantaine de mariages sont célébrés chaque année, mais l’an dernier, une baisse de « 50 % » a été observée. Pour 2021, la reprise des cérémonies est lente et se fera plutôt à partir de juillet, car « les gens veulent organiser une fête. Il faut que la restauration soit possible et il y a aussi les contraintes réglementaires », souligne Loïc Palluat.

« Reprendre confiance »

Chez les professionnels orléanais du secteur, comme chez Amandine Traiteur, on fait « plutôt de la vente à emporter actuellement. Les mariages avec service assis qui n’ont pas été annulés sont plutôt prévus en juillet. Sinon, ils ont été reportés à l’année prochaine », explique Axelle Beudry, assistante de direction. Chez Sabannes réception, qui fait de la location de mobilier de réception, le téléphone se remet cependant à sonner depuis quelques temps. « Depuis mars, nous avons de nouveau des demandes de devis. Ça repart pas mal pour cet été, mais il s’agit plutôt de mariages en petite jauge dans les jardins et les maisons de famille », précise Pauline Gatillon, chargée de développement communication et événementiel de l’entreprise.

Pour ce qui est des salles de réception, Caroline d’Illiers, qui gère le domaine de La Fontaine, à Olivet, a investi dans un pavillon esprit Baltard. Elle a en effet fait le choix de croire en la reprise. « Nous avons poursuivi ce projet lancé il y a deux ans, car nous voulions être performants pour la réouverture, dit-elle. Les Établissements Recevant du Public peuvent rouvrir, mais les repas assis ne sont pas encore autorisés en intérieur et il y a une incertitude concernant la soirée et le couvre-feu… » Cette professionnelle, qui a vu en 2020 de nombreux mariages reportés, espère une vraie reprise. « L’an dernier, je n’ai eu que cinq mariages – dont celui de mon fils – alors qu’habituellement, le domaine en accueille trente !, raconte Caroline d’Illiers. J’ai quelques « téméraires » qui ont maintenu au mois de juin : un mariage avec couvre-feu à 21 h et un autre à 23 h. Après, il y en a quatre en juillet. » Par chance, le classement du nouveau pavillon de La Fontaine le range dans la structure des chapiteaux, et le Domaine offre de beaux extérieurs : de quoi s’adapter aux contraintes sanitaires. « Maintenant, il faut que les futurs mariés reprennent confiance et se projettent, conclut Caroline d’Illiers. Je pense que les gens ont changé. Ils vont peut-être découvrir aussi que le mariage en hiver est aussi magique qu’en été… » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS