|
|
Orléans contre les 30 km/h
|
|
Orléans contre les 30 km/h

Orléans contre les 30 km/h

Limiter la vitesse à 30 km/h à Orléans ? Il est peu probable que cela arrive au cours de ce mandat. Les élus de la majorité orléanaise sont contre et notamment le premier d’entre eux, Serge Grouard, maire de la Ville. 
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Il y a donc peu de chances, même si l’on s’en doutait, qu’Orléans suive Paris dans son dessein de limiter la vitesse des véhicules à 30 km/h. Car Serge Grouard n’est pas Anne Hidalgo, qu’on se le dise ! « En limitant à 30 km/h dans une ville, vous devez mettre des panneaux partout, puisque la norme, c’est le 50, étaye ainsi le maire d’Orléans. Du coup, vous devez toujours préciser qu’il faut rouler à 30 et ainsi, vous embollisez l’espace public. Et pour les personnes qui sont en situation de handicap, cela engendre des forêts de poteaux, et c’est un vrai problème. » Racontant avec légèreté ses tribulations d’Orléanais à Paris, Serge Grouard poursuit : dans la capitale, « personne ne respecte les 30 km/h ! Et vous, si vous respectez la limitation, vous passez pour le provincial un peu cul-cul ! » Le tout pour démontrer, si besoin était, que ce ne sera vraisemblablement pas sous son mandat que la vitesse sera abaissée. « Les gens en ont marre d’être contraints tout le temps, qu’on leur impose toujours plus de règles », assène-t-il. Une tournée et l’addition ! Plus sérieux : « Cela pose la question de l’acceptation sociale », affirme le maire d’Orléans, avec peut-être dans un coin de la tête la récente prise de bec entre l’État et les Départements au sujet de la limitation à 80 km/h…

« Hiérarchiser » les voies

Dans la majorité orléanaise, Charles-Éric Lemaignen, l’adjoint au stationnement et à la circulation, avait déjà dit publiquement, il y a quelques semaines, tout le bien qu’il pensait d’une limitation généralisée à 30 km/h… Il a réitéré ses arguments lors du dernier conseil municipal : « Cet abaissement a incontestablement des effets positifs pour la sécurité ; par contre, ses effets sur la pollution sont plus discutables, car en limitant à 30, on augmente ainsi la possibilité d’accélération des véhicules… Ce que nous voulons, nous, c’est faire une hiérarchisation des voies, car mettre l’avenue Gaston Galloux ou la RD 2020 à 30 km/h, ça n’a pas de sens. Avec le nouveau plan de circulation qui va être bientôt présenté, nous voulons faire du cousu main plutôt que de l’idéologie. » Favorable aux 30 km/h, l’écologiste Jean-Philippe Grand a justement reproché à Charles-Éric Lemaignen de « faire de l’idéologie pour quelques voies pénétrantes », tandis que l’élu socialiste Jérôme Bornet a supposé qu’en mettant Orléans « en zone 30 partout, on limiterait justement les accélérations… » Des arguments qui ont cependant peu de chances d’être entendus au cours des prochains mois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS