|
|
Orléans part à la chasse au Covid
|
|
Orléans part à la chasse au Covid

Orléans part à la chasse au Covid

Depuis décembre, Orléans Métropole surveille la circulation du Covid-19 grâce à ses réseaux d'assainissement. Un outil qui permet de visualiser la circulation du virus et même de voir arriver les pics épidémiques. Comment cela marche-t-il ? Explications.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Deux expérimentations de surveillance des eaux usées sont aujourd’hui en cours dans la Métropole. La première est pilotée depuis décembre par Véolia, exploitant de la station d’épuration de La Chapelle-Saint-Mesmin, dans le cadre de la recherche menée au niveau national par le réseau Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées). « Le suivi du Covid-19 complète les indicateurs au niveau d’une zone de vie, explique Vincent Carton, directeur des opérations de Véolia à la direction territoriale Beauce-Sologne-Berry. Nous faisons un prélèvement sur 24 h afin d’avoir un échantillon représentatif. Celui-ci est envoyé et analysé à La Sorbonne. Il y en a une dizaine par mois. Il faut ensuite compter une semaine avant qu’Orléans Métropole ne reçoive les résultats. » Ce responsable de Véolia précise que la station de La Chapelle-Saint-Mesmin est la plus grosse de la métropole, puisqu’elle reçoit environ 60 % des effluents métropolitains.

En avance sur les dépistages

Autre expérimentation menée depuis le 25 novembre, celle de Covid-19 City Watch. Elle est effectuée par Suez, exploitant des réseaux d’assainissement, et concerne 11 des 22 communes de la métropole. « Nous effectuons chaque semaine un suivi à partir de postes de relevage, indique Damien Granger, directeur de la SERA, la Société d’Exploitation des Réseaux de l’Assainissement sur Orléans. Le territoire que nous suivons correspond à près de 175 000 habitants. Notre relevé est découpé en cinq secteurs, qui vont de Saint-Hilaire Saint-Mesmin jusqu’à Saint-Denis-en-Val au sud, et en amont de la station d’épuration de La Chapelle au nord. Nous suivons ainsi l’évolution dans chaque secteur, en relation avec la Métropole et l’Agence Régionale de Santé. L’avantage des indicateurs des eaux usées est que la présence du Covid-19 est visible sept à dix jours avant, donc bien avant que le dépistage ne la repère. La trace du virus est encore également présente douze jours après. Au final, nous pouvons donc observer les tendances de l’évolution de l’épidémie avec une semaine d’avance. S’il y a un pic, la croissance est visible très nettement. Par contre, c’est un petit peu plus compliqué de voir la décrue… »

Le procédé est précis : tous les lundis, des pompes sont installées pour réaliser un prélèvement sur vingt-quatre heures. L’échantillon est relevé le mardi pour être transporté au laboratoire, situé à Bidart, dans le Pays Basque. Les résultats sont ensuite communiqués le jeudi. « Cet indicateur permet d’anticiper l’activité aux urgences et peut aider à la prise de décision, précise Damien Granger. Comme, il est sectoriel, si une explosion est repérée, cela peut aussi permettre d’organiser une action ciblée. »

Repérer les variants 

Depuis un peu plus de quinze jours, Covid-19 City Watch permet aussi de suivre l’évolution des variants. « Nous sommes capables de voir le variant anglais mais, par contre, nous ne pouvons pas encore observer la différence entre le variant brésilien et le sud-africain. Aujourd’hui, il y a donc, selon nos estimations, entre 25 et 55 % de variants (tous confondus) sur la métropole. » En tout cas, selon les derniers relevés de la présence du Covid-19, celle-ci, « après avoir stagné, continue malheureusement de monter », ajoute Damien Granger.

Des outils utiles ?

Côté ARS Centre-Val de Loire, on reconnaît que les relevés collent aux tendances des tests et des taux d’incidence, mais que l’indicateur « n’a pas servi, pour l’heure, d’aide à la décision. Pour le moment, on n’a pas observé de pic net dans un secteur donné. La principale difficulté est de savoir si le virus détecté est encore actif ou non, car son ARN est présente dans les selles plusieurs jours après la maladie. Il ne permet pas non plus de localiser un cluster, car les bassins versants du sud et d’Orléans-nord sont grands, détaille Vincent Michel, le référent eau potable de l’Agence Régionale de Santé en Centre-Val de Loire. Par contre, ce dispositif peut effectivement servir à déclencher un dépistage ciblé et utile après le pic de la troisième vague, qui arrivera à un moment ou un autre. Nous sommes d’ailleurs capables de lancer une opération de dépistage de population avec l’accord de la Préfète. Là, nous en prévoyons une à Lorris, mais celle-ci n’est pas la conséquence de résultats donnés par les indicateurs des eaux usées, mais par notre processus de surveillance épidémiologique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Bonjour la vie
Avant d’arriver à Saint-Jean-de-Braye, ce « théâtreux » de 74 ans a tout...
Sans Jacques Martinet !
Deux jours avant l’officialisation de la candidature de Marc Fesneau...
Les Républicains dévoilent leur jeu
Les Républicains du Loiret ont investi de nombreux candidats sortants...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS
lovely indian porn indianpornmovies.info incredible india collage telugu gay.sex chat xxxlib.mobi sxe video indian sunny leone nude pics 2016 fuckindiantube.mobi ssrmovies xhmester indian porn justindianporn.net sexy indian girl gets fucked jiggle boobs tubetria.mobi kutty movie collections
love making pics hindipornvideos.info tamil aunty nude photo indian sex 3gb dirtyindianporn.info tamil xxx indian sexy hd video hd xxxindianporn.pro college girls xnxx sex vedios kowalsky go-indian.pro sesvidio sex videos in tamil nadu justindianporn.me forced defloration
free desi sex scandal pornfactory.info bur ki chudai naked kerala desipornx.mobi mumbai hotel sex indian girl ki chut indianpornvideos.mobi sex videosfreedownloads xnxx condom watchhindiporn.com x videos beautiful sonytvlive hdthaisex.com real mms sex videos photocopy machine sobazo.com olx guntur