|
|
Pas de crise pour les trafics
|
|
Pas de crise pour les trafics

Pas de crise pour les trafics

Malgré la Covid-19, les douanes de la région Centre-Val de Loire n’ont pas vu leur activité faiblir en matière de stupéfiants ou de « blanchiments douaniers ». La lutte contre le trafic de cigarettes de contrebande a également porté ses fruits… 
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Sylvie Denis, la directrice régionale des douanes du Centre-Val de Loire, a présenté la semaine dernière le bilan 2020 de ses services. Malgré les confinements successifs, la lutte contre la fraude s’est poursuivie, avec des constatations en hausse de 63 % (697 contre 429 en 2019). En matière de lutte contre les stupéfiants, les douaniers ont ainsi saisi près d’1,2 tonnes en 2020, contre un peu moins de 3 tonnes en 2019. « Mais 2019 était une année exceptionnelle, grâce notamment à la saisie d’1,2 tonne de pollen de cannabis par la brigade des douanes de Tours », rappelle Sylvie Denis.

L’an dernier, des stupéfiants ont été découverts lors de contrôles à la circulation, mais aussi de fret express et postal, sans oublier les trois aéroports que compte la région. « Les plus grosses saisies ont lieu avec le fret, mais aussi dans des vans et des voitures, souvent en provenance d’Espagne et du Maroc », précisent les services douaniers. Au total, 1,196 tonnes de cannabis ont ainsi été mises à jour, mais aussi 6 kilos de cocaïne, 10,8 kilos d’héroïne, 13,9 kilos de Khat (plante psychotrope) et 5,6 kilos d’autres drogues. Des saisies estimées au total à près de 9,8 M€ sur le marché illicite de la revente.

Une odeur de tabac…

La lutte contre les stupéfiants n’est, cependant, pas le seul front des douanes. Pour ce qui est de la contrefaçon en général, 5 400 articles ont été interceptés par les douaniers en 2020. « Des chaussures, des vêtements, des coques de téléphone… Cette activité a cependant un peu reculé avec la crise de la Covid. »

La contrebande des tabacs reste, elle, un enjeu en région Centre-Val de Loire, avec 2,1 tonnes de tabacs saisies (+45 %) et 152 constatations en 2020. « La lutte contre la contrebande de tabac est un objectif traditionnel qui a un but de protection sanitaire, indique Vincent Heck, chef du pôle orientation des contrôles. Parmi les tabacs retenus, il s’agit pour les deux tiers de cigarettes et pour 28 % de tabac à narguilé. » En mai 2020, 307 kg de ce type de tabac ont été saisis à Tours lors du contrôle d’un véhicule léger. « L’infracteur avait déclaré une centaine de kilos, précisent les services des douanes. Cela correspondait à plus de 100 000 € au niveau financier. Le Tribunal de Tours a condamné cet individu à plus de 70 000 € d’amendes. » En octobre dernier, dans le Loiret, dans le prolongement d’une enquête du Groupement d’Intervention régionale et sur demande du juge d’instruction de Montargis, les douaniers de Bourges ont également retenu 1,13 tonnes de cigarettes soupçonnées d’être des contrefaçons de cigarettes de la marque Marlboro et ont saisi 139 kg de tabac manufacturé en circulation irrégulière. L’enquête est, d’ailleurs, toujours en cours d’instruction au Tribunal de Montargis.

Des « bâtons » dans les roues…

Enfin, malgré les confinements et le ralentissement de l’activité économique, 155 contentieux ont été relevés au niveau de la fraude fiscale et 1,7 M€ de droits de douane ont été redressés en 2020. Plus d’1 M€ non déclaré, qui constitue un « blanchiment douanier », a par ailleurs été intercepté par les brigades de surveillance intérieures de la région Centre-Val de Loire. D’un point de vue statistique, le montant des sommes saisies en matière de blanchiment est passé de 99 200 € en 2019 à plus d’1 M€ en 2020 ! D’ailleurs, en septembre dernier, lors d’un contrôle réalisé par la brigade de surveillance intérieure de Tours sur une aire de repos de l’A10, un chien « a marqué une roue de secours d’un ensemble routier. Plus de 175 000 € ont été trouvés dans la cabine et 151 000 € en démontant la roue ! » Une forte odeur de cannabis s’évacuait au passage de la roue de ce poids lourd polonais lors du démontage… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Jacques Martinet, fil conducteur
Élu en fin d’année dernière président de la Chambre régionale...
Chatain, premiers émois
Le groupe orléanais Chatain est né de la rencontre de...
À quoi ressemble le vieillissement ?
Domitys met à disposition partout en France des appartements meublés...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS