Campagne des municipales à Orléans : la Justice saisie

Ce mercredi, Tahar Ben Chaabane, ancien candidat aux élections municipales à Orléans (2014) a déposé un signalement auprès du Procureur de la République d’Orléans pour suspicion de financement illégal de la campagne de Serge Grouard. Il a aussi envoyé un courrier à la Commission nationale des Comptes de Campagne. Quelles sont ses motivations ? Réponses de l'intéressé.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La Tribune HebdO : Tahar Ben Chaabane, quel est le sens de votre démarche ?

TBC : C’est une démarche citoyenne. J’estime que ceux qui aspirent à des fonctions électives doivent être exemplaires. L’article du Code électoral L52-8 interdit tout concours financier de personne morale pour aider des candidats. Pour acheter ses masques pendant la campagne, Serge Grouard dit qu’il a récolté 41 500 € : il est donc, a priori, en infraction. J’attire donc l’attention de la Justice, tout simplement. Je pense qu’un responsable politique a un devoir d’exemplarité.

La Tribune HebdO : Pour vous, la campagne de Serge Grouard n’a pas été exemplaire ?

TBC : La suspicion est là. Donc, je la porte à la connaissance des autorités. Je le fais en mon nom et de façon transparente, contrairement aux lettres anonymes. C’est clair et public.

La Tribune HebdO : Pourquoi vouloir prolonger le match ?

TBC : Un match a des règles et là, je le répète, il y a manifestement suspicion de transgression. Plusieurs médias locaux, dont vous-mêmes, France Bleu Orléans, la cellule investigation de Radio France et Mag’Centre s’en sont fait l’écho. Donc, j’alerte.

La Tribune HebdO : Mais cela ne ressemble-t-il pas à une vendetta personnelle à l’encontre de Serge Grouard ?

TBC : Ce n’est pas mon candidat préféré, c’est sûr. Sa ligne politique est à droite de la droite, et la personne est, pour moi, tout à fait répulsive. Mais tout cela ne le dispense pas de respecter les règles. Et les règles s’appliquent à tout le monde.

La Tribune HebdO : Auriez-vous agi de la sorte s’il y avait eu des suspicions, pour reprendre vos termes, sur les campagnes d’Olivier Carré et de Jean-Philippe Grand ?

TBC : Je ne sais pas… Là, il s’agit d’un cas flagrant. Nous sommes en présence d’un candidat qui revendique la collecte d’argent d’entreprises dont il ne donne pas le nom. Aujourd’hui, personne ne les connaît. Je demande seulement l’application du droit. Ceux qui font des discours sur le besoin d’autorité et de sévérité doivent eux-mêmes être exemplaires.

La Tribune HebdO : Olivier Carré est-il associé à cette démarche ?

TBC : Non. Je fais cela indépendamment de lui et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans Métropole : Christophe Chaillou (PS) élu au prix d’un « consensus » avec Serge Grouard
Jeudi soir, Christophe Chaillou, le maire PS de Saint-Jean-de-la-Ruelle, a...
Des fêtes johanniques au format réduit !
En raison du Covid-19, Serge Grouard, maire d’Orléans depuis samedi...
Serge Grouard est redevenu, ce samedi, maire d’Orléans
Après la victoire de sa liste dimanche dernier à l’issue...