|
|
|
La droite pense aux agriculteurs
|
|
|
La droite pense aux agriculteurs

La droite pense aux agriculteurs

En visite dans le Loiret, Nicolas Forissier (LR), chef de file de la « droite, du centre et des indépendants », a échangé avec des céréaliers de Beauce. Il a surtout précisé ne pas vouloir opposer les agriculteurs travaillant en conventionnel, et ceux travaillant en bio. 
Benjamin Vasset
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

À Boulay-les-Barres, où il s’est rendu la semaine dernière, Nicolas Forissier jouait en terrain conquis. Les exploitants céréaliers qu’il a rencontrés lors d’une grosse heure et demi d’échanges n’ont en effet pas caché qu’ils goûtaient fort peu à la politique menée par la majorité sortante de la Région Centre-Val de Loire ces dernières années : « en Île-de-France, les aides pour ceux qui bossent en conventionnel sont quatre fois plus importantes qu’ici », a tonné un exploitant. « Dans le Loiret, un tiers des agriculteurs perd de l’argent en travaillant », a continué Rémi Duméry, exploitant boulaysien chez qui se tenait la rencontre. Lui et ses confrères ont aussi dit tout le bien qu’ils pensaient des ONG qui les feraient passer pour de méchants pollueurs, uniquement focalisés par leurs rendements. « Ces associations font du terrorisme mental ! », a-t-on entendu dire, tandis qu’on parla aussi de l’avenir de la PAC, des difficultés à irriguer et, plus globalement, de normes toujours plus contraignantes. Face à Nicolas Forissier, ces exploitants ont fait part de leur agacement d’être perçus dans l’opinion publique comme les vilains petits canards alors que les médias généralistes feraient les yeux doux aux agriculteurs travaillant en bio.

« Investissements préventifs »

« Les fantasmes et les craintes sociétales, c’est une partie de votre problème », a convenu le chef de file de « la droite et du centre », qui a essayé de faire comprendre à ses interlocuteurs que leur communication n’était peut-être pas toujours bien huilée. Mais sur bien des points, l’échange a souvent achoppé d’accords en termes de diagnostics. Pour Constance de Pélichy, tête de liste de Nicolas Forissier dans le Loiret, « l’agriculture est un sujet majeur. La Région Centre-Val de Loire a uniquement mis le paquet, jusqu’à présent, sur les conversions en bio en délaissant l’agriculture conventionnelle. » Afin de ménager la chèvre et le chou – nous sommes en campagne, tout de même… – Nicolas Forissier a promis que lui président, il s’occuperait « de tous les agriculteurs. Je n’ai rien contre le bio : il faudra continuer à soutenir les conversions et la transition écologique, mais la Région Centre-Val de Loire a une autre mission, celle de nourrir le monde. Les producteurs locaux, c’est bien, mais ce n’est qu’un marché. » Le candidat des Républicains a ainsi ébauché quelques pistes de sa « stratégie volontariste », comme celle d’« accompagner les agriculteurs en leur permettant, par un travail de recherche et d’équipement, d’aller vers une agriculture intelligente et durable. Cela demandera un gros investissement, mais que nous devrons mener en collaboration avec les Chambres. » Constance de Pélichy a pour sa part indiqué que la Région, si elle basculait à droite, aiderait les agriculteurs à réaliser des investissements préventifs afin que les aléas climatiques provoquent moins de dégâts. « Je reproche aujourd’hui à la Région d’arriver à chaque fois en pompier de service ». « En matière de gel, il faudra par exemple constituer des stocks stratégiques de matériel », a continué Nicolas Forissier, face à un auditoire qui buvait du petit lait et qui, traditionnellement, a toujours voté à droite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
La fête du tri sera bientôt de retour
Luc Nantier, Alain Liger et Emmanuelle Bezzywotin.
Yves de Rochefort par le bout du meunier
Agriculteur meunier à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, cet ex-commercial moud des farines bio...
Résonance Business se fait entendre
Réseau national d’entrepreneurs et d’entrepreneuses, Résonance Business a créé une...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS