|
|
|
Antoine Rauline en plantes douces
Portrait

Antoine Rauline en plantes douces

Passionné par les plantes et la botanique, avec sa marque Bonjour Bonsoir, cet ancien conducteur de travaux s’est lancé au début du premier confinement dans la production et la commercialisation de tisanes, sirops et condiments à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin.
Gaëla Messerli
28/08/1982 : Naissance à Saint-Lô (Normandie)
Mars 2020 : Lancement de Bonjour Bonsoir, sa marque de tisanes, sirops et condiments
22/04/2022 : Obtiendra la certification officielle de la totalité de sa production en bio

Si certains se reconvertissent dans l’agriculture bio après une carrière dans un autre domaine, ce n’est pas le cas d’Antoine Rauline. En effet, ce fils d’éleveurs laitiers dans la Manche a déjà eu « un parcours agricole dans l’aménagement paysager ». « Et puis, j’ai toujours eu dans l’idée de travailler avec les plantes, que j’utilisais depuis l’enfance, raconte-t-il. Mon grand-père et mes parents m’avaient aussi transmis leurs connaissances… »

Pendant quatorze ans, Antoine Rauline a travaillé comme conducteur de travaux dans l’entreprise Richard. Mais une année, ce père de deux enfants s’est retrouvé à changer quatre fois de jeune fille au pair… Pas simple de concilier travail et vie de famille, d’autant que son épouse est co-gérante d’une pépinière. Une réflexion a donc fini par germer et fleurir dans l’esprit d’Antoine Rauline au sujet de la production de plantes.

« J’ai visité six ou sept exploitations afin de savoir vers quel modèle je souhaitais aller », explique-t-il aujourd’hui. C’est finalement sur 1,3 hectare de terres à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin – des parcelles appartenant à la famille – qu’il décide de se lancer au tout début du premier confinement. « Le hasard a voulu que je quitte mes collègues le 13 mars au soir, se souvient-il. Cela tombait plutôt bien, car j’ai pu gérer l’école à la maison le matin et m’occuper des parcelles l’après-midi, pendant que notre jeune fille au pair jouait avec les enfants… »

Désherbage à la main

Quand il n’était pas dans ses champs, ce producteur de plantes était alors en formation en visioconféren (il se trouvait en effet en couveuse d’entreprises au sein de PES 45 Terr’O, une structure dédiée aux projets agricoles). Si Antoine Rauline devrait voler définitivement de ses propres ailes début 2022, sa « nouvelle » activité permet en tout cas à ce papa de tout mener de front, mais aussi de s’occuper du jardin de la famille. En effet, les Rauline possèdent une collection de plus de 350 clématites classées au Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées.

Bien qu’aujourd’hui le label bio n’orne pas encore les boîtes de Bonjour Bonsoir, la marque qu’Antoine Rauline a créée, ce n’est qu’une question de temps afin d’obtenir le précieux label pour la totalité de sa production. D’ailleurs, celle-ci est déjà cultivée au naturel. « J’utilise le tracteur pour préparer le sol, mais le désherbage entre les rangs et la récolte se réalise à la main », explique le Pryvatain, qui pratique également une rotation des cultures sur les parcelles. Verveine, tilleul, sureau, monarde et autres menthes seront bientôt rejointes dans les tisanes par le fenouil, la rose et le bleuet. On peut d’ailleurs admirer le bleu éclatant de ce dernier dans le séchoir de l’exploitation… Au niveau des condiments, l’hysope, la marjolaine, l’estragon et le thym citron prendront place aux côtés de l’ail des ours. De quoi permettre de découvrir de nouvelles saveurs…

50 kg de plantes séchées

« Le nom Bonjour Bonsoir a été choisi, car on peut consommer des tisanes toute la journée et toute l’année », ajoute Antoine Rauline, qui a produit l’an dernier 50 kg de plantes séchées. « Pour produire 1 kg de tilleul sec, il faut 4 kg de fleurs, sachant que je ramasse 1 kg par heure », énonce-t-il. Du temps et du soin que l’on retrouve également dans les boîtes et sachets, recyclables et compostables. « Pour le moment, j’arrive à gérer, mais j’aimerais bien travailler à moyen terme avec un ESAT pour le conditionnement, précise-t-il. J’ai une sœur handicapée qui n’a pas la capacité d’avoir une activité… »

Côté commercialisation, on peut trouver les produits Bonjour Bonsoir directement auprès d’Antoine Rauline, mais aussi dans différents magasins de la métropole d’Orléans, comme chez Le Maraîcher à Saint-Pryvé, Babée Jardin à Olivet, la ferme 9 Ter à Orléans, ou encore via le drive de producteurs de la Chambre d’agriculture du Loiret. « Et je suis actuellement en négociation avec Center Parcs à Chaumont-sur-Tharonne », commente celui que l’on pourra aussi retrouver lors d’Escale en Fête, le 18 septembre, à Combleux.

2 réponses

  1. Antoine est un curieux depuis petit et à toujours su respecter la nature
    Ses tisanes sont le reflet de sa personnalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES

Signaler un commentaire