|
|
Pour vibrer à L’Unisson
|
|
Pour vibrer à L’Unisson

Pour vibrer à L’Unisson

D’ici à la fin du mois de juin, la salle des fêtes et de spectacles de Saint-Jean-de-la-Ruelle – où sont passés depuis 1977 de grands noms de la chanson française – sera entièrement refaite, pour un coût de 7 M€. La mairie a dévoilé le nouveau nom de l’équipement : L’Unisson ! 
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Les habitués de la salle des fêtes Bernard-Million ne devraient pas la reconnaître à l’automne prochain, quand le début de la saison culturelle 2021/2022 de Saint-Jean-de-la-Ruelle sera sifflé. Dans son jus depuis 1977, l’équipement avait grand besoin d’une bonne cure de jouvence pour continuer à attirer des artistes de premier plan, comme cela était encore le cas récemment. Si Desproges, Devos, Reggiani…auront foulé ses planches au début des années 80, d’autres vedettes plus contemporaines s’y étaient encore produites ces dernières années, comme Alex Lutz, Kyan Khojandi, Rover. Mais voilà, tout cela commençait un peu à sentir la poussière ; Christophe Chaillou, le maire de Saint-Jean-la-Ruelle, qualifiant rétrospectivement le lieu de « gouffre et de scandale énergétique ».

Après avoir un temps pensé à déménager complètement cette salle, la municipalité a finalement opté pour une lourde opération de rénovation. Les travaux, commencés il y a trois ans et interrompus quelques semaines l’an dernier lors du premier confinement, doivent aboutir d’ici au 28 juin. L’investissement global sera de 7 M€, avec 1,4 M€ apporté par le Département et la Région (700 000 € chacun) et 400 000 € par l’État.

Qui pour l’ouvrir ?

Si cinq espaces permettront à l’ensemble de rester une salle polyvalente, c’est bien évidemment la « grande salle » de spectacles qui aimantera les regards. Celle-ci aura une capacité de 300 places assises, avec un système de gradins modulable et une scène entièrement reconstruite à un niveau de 60 cm au-dessus du sol, ainsi qu’une arrière-scène toute neuve. Particularité du lieu : l’architecte a pensé à l’ouvrir à l’arrière sur l’extérieur, puisque la mairie envisage de racheter le terrain mitoyen, actuellement propriété d’une fondation, pour en faire un parc urbain : dans l’idée, des artistes pourraient ainsi se produire sur la scène de la grande salle, avec un public installé à l’extérieur. C’est l’objectif, mais, pour l’instant, les discussions ne permettent pas de donner un calendrier précis à ce cap fixé par Christophe Chaillou. Le maire de Saint-Jean-de-la-Ruelle, qui tenait d’ailleurs à associer la découverte du chantier finissant au « retour des libertés », en a également profité pour dévoiler le nom de cet équipement rénové qu’il faudra donc appeler L’Unisson, en référence au célèbre festival qui se tient théoriquement tous les mois de juin dans la cité stéoruellanne. C’est aussi un clin d’œil à la musique et à « la notion de collectif », ajoute la mairie.

Pour découvrir cette salle en configuration spectacle, il faudra donc attendre le 8 octobre prochain, date de lancement de la saison culturelle de la Ville, qui maintient sa volonté de poursuivre une programmation ambitieuse d’artistes émergents de la scène française notamment. Un « nom » devrait certainement inaugurer le nouvel équipement à l’automne prochain, mais, pour le moment, c’est motus et bouche cousue le concernant… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
La fête du tri sera bientôt de retour
Luc Nantier, Alain Liger et Emmanuelle Bezzywotin.
Yves de Rochefort par le bout du meunier
Agriculteur meunier à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, cet ex-commercial moud des farines bio...
Résonance Business se fait entendre
Réseau national d’entrepreneurs et d’entrepreneuses, Résonance Business a créé une...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS