|
|
Rénovation énergétique : la police aussi
|
|
Rénovation énergétique : la police aussi

Rénovation énergétique : la police aussi

Avec le plan « France Relance » relatif au volet de « la rénovation thermique des bâtiments de l’État », l’Hôtel de Police d’Orléans va être rénové à hauteur de plus d’un million d’euros. Et offrir aux fonctionnaires des « conditions de travail correctes », dit le chef de la police loirétaine… 
H.D.T
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
L’Hôtel de Police

Le nombre est impressionnant, 4 214 exactement. Soit le nombre de projets retenus au niveau national dans le cadre du plan « France Relance », qui comprend, entre autres, la rénovation énergétique des bâtiments de l’État. Dans le pays, ces derniers représentent au total plus de 97 millions de mètres carrés. « C’est une compétition nationale, il a fallu arbitrer ! souligne Alain Resplandy-
Bernard, directeur de l’immobilier de l’État, présent à Orléans en février dernier. Ce plan de relance est une immense opportunité ; c’est un gros enjeu de transition énergétique. » En France, le Plan prévoit une enveloppe de 2,7 milliards d’euros de travaux qui vont concerner tous types de bâtiments (universités, CROUS…). À noter qu’une centaine d’opérations de plus de 5 M€ doit voir le jour.

Dernière rénovation ? 1988 !

En Centre-Val de Loire, 220 projets ont été retenus et une enveloppe de 92 M€ est allouée à la région. Avec ses 9 000 m2 de surface, l’Hôtel de Police entre donc dans ce plan « France Relance ». Sa rénovation énergétique profitera aux multiples agents, mais aussi aux usagers. L’édifice est une ancienne usine qui a été réhabilitée en… 1988, et abrite aujourd’hui les services de la sécurité publique et intérieure, ainsi que la police judiciaire. Le début des travaux est prévu pour le second semestre 2021.

Concrètement, ce chantier va notamment concerner l’isolation des combles, d’une façade et d’une toiture terrasse. Plusieurs luminaires et menuiseries extérieures vont être changés, tandis que 20 à 50 % de gains énergétiques sont attendus, en fonction des travaux. Directeur départemental de la sécurité publique du Loiret, Thierry Guiguet-Doron évoque, par exemple, le remplacement de l’éclairage extérieur par des projecteurs LED. Il ajoute être « très satisfait d’être intégré au plan de relance. Les personnels sont pris en compte pour avoir des conditions de travail correctes ».

Par ailleurs, le laboratoire d’analyses de la police judiciaire et scientifique va également être remis aux normes. C’était « attendu depuis un certain temps », admet le patron de la direction interrégionale de la police judiciaire, Éric Corderot. Il assure que cela va « permettre d’avoir un outil largement performant », car « il faut être à la pointe, surtout en termes de suivi de scellés ». De manière générale, le Plan « France Relance » s’inscrit aussi dans une démarche éco-responsable. Un aspect que Thierry Guiguet-Doron ne manque pas de souligner, en rappelant que ses services bénéficient depuis décembre de deux Zoé, des voitures électriques de Renault. La fin des travaux de rénovation énergétique est prévue pour la fin de l’année 2021 et le printemps 2022. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
La fête du tri sera bientôt de retour
Luc Nantier, Alain Liger et Emmanuelle Bezzywotin.
Yves de Rochefort par le bout du meunier
Agriculteur meunier à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, cet ex-commercial moud des farines bio...
Résonance Business se fait entendre
Réseau national d’entrepreneurs et d’entrepreneuses, Résonance Business a créé une...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS