|
|
Santé : les remèdes du Département

Santé : les remèdes du Département

Le Département entend prendre à bras-le-corps le sujet de la santé en répondant davantage aux besoins des territoires et en misant sur l’attractivité du Loiret pour attirer de nouveaux médecins. a.r
A.R
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le sujet reste très « prégnant », selon les termes de Marc Gaudet, le président du Conseil départemental. Tout le monde le sait et est concerné : le nombre de médecins généralistes est en baisse sur le territoire. « Moins de 65 praticiens pour 100 000 habitants, c’est peu », a souligné il y a quelques jours Marc Gaudet, alors qu’il était sur le point de présenter son « Plan priorité santé » en session plénière. « En Indre-et-Loire, pour un bassin de population similaire, on est presque au double. » Pour l’élu, les conséquences de ce déficit de médecins sont lourdes, en particulier pour les services de secours (SDIS) : « Le soin non traité devient une urgence. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : on enregistre environ 45 000 sorties du SDIS par an dans le Loiret, quand ces sorties ne sont qu’au nombre de 32 000 environ en Indre-et-Loire. » 

Pour expliquer cette situation, l’absence pendant des années d’un Centre Hospitalier Universitaire (un problème résolu, avec la requalification en cours du CHRO en CHU, ndlr) et la faible attractivité des territoires ruraux sont avancées par le président du Conseil départemental du Loiret. Qui choisit donc, comme pour les transports il y a quelques semaines, de déborder du cadre de ses compétences obligatoires pour apporter son écot à ce dossier : « Le Département apparaît souvent dans l’ombre quand il s’agit de santé, convient Marc Gaudet. Mais il a investi près de 2 M€ depuis 2017 dans le domaine et compte bien affirmer sa politique en la matière pour la période 2023-2027. » 

Facilitations à l’installation

Cette action s’illustre par quelques actions en cours ou à venir. S’il s’est déjà associé à la Ville d’Orléans pour former des médecins à l’Université de Zagreb en finançant une partie des bourses d’études, le Département annonce, sur un autre terrain, élargir les conditions de versement de son aide à l’installation pour les nouveaux médecins venant exercer dans le Loiret. « Cette aide peut dorénavant aller jusqu’à 35 000 € (contre 15 000 € auparavant) sur présentation de justificatifs et elle concerne davantage de professions, indique Laurence Bellais, vice-présidente du Département. Cette aide est versée en complémentarité du soutien de la CPAM et de l’ARS et n’est valable que si le professionnel s’installe pour cinq ans minimum dans la commune. S’il part avant, il devra rembourser.* » Un guichet unique, facilitant les démarches d’installation pour le professionnel de santé est également mis en place et pris en charge par les services du Département. Les étudiants sont eux aussi appâtés dès la réalisation de leurs stages dans le Loiret, avec des bourses, des forfaits de remboursement des trajets, de la mise à disposition de logements dans les collèges par exemple, dans le cas où ils s’engagent à s’installer sur le territoire loirétain après leurs cursus. Par ailleurs, les élus ont annoncé la semaine dernière que 360 000 € seraient mis sur la table afin de concevoir un bus itinérant qui sera chargé de circuler dans le Montargois afin de délivrer une offre de soins : il s’agira en premier lieu d’une télé-expertise en ophtalmologie et d’actions de prévention pour des pathologies de type diabète et hypertension. La mise en circulation est prévue pour 2024. « Peut-être que cette initiative sera dupliquée sur d’autres territoires et pour d’autres offres de soin », soutiennent les élus départementaux. λ

* Il est à signaler que des communes ou des intercos peuvent elles aussi verser des aides aux médecins : c’est par exemple le cas d’Orléans, qui peut apporter une aide à la « primo-installation » de 15 000 € à des professionnels de santé (hors zone d’intervention prioritaire). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire