|
|
Saran mobilise aussi les enfants
|
|
Saran mobilise aussi les enfants

Saran mobilise aussi les enfants

Le succès des budgets participatifs ne faiblit visiblement pas dans les communes de l’agglomération orléanaise. Le dernier en date est celui de la ville de Saran, qui espère bien mobiliser les habitants… dès 10 ans.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Après Orléans, Saint-Jean-de-Braye ou Semoy, c’est au tour de Saran de lancer son budget participatif, avec une enveloppe de 100 000 € pour deux ans. « Cette somme pourra être utilisée pour un équipement comme pour un événement, une balade écocitoyenne, par exemple, explique Mathieu Gallois, adjoint saranais à la vie et relais de quartiers ainsi qu’à la citoyenneté. Le projet doit être d’intérêt général, accessible librement et gratuitement à tous, mais aussi inférieur à 25 000 €. » Un choix de montant limité qui devrait permettre la réalisation d’au moins quatre projets.

Dès le CM2 !

Particularité de ce budget participatif dans la commune à majorité communiste : il s’adresse à tous les habitants à partir de 10 ans, « indépendamment de toute nationalité, car ce n’est pas parce que l’on n’a pas le droit de vote ou la nationalité française que l’on n’a pas des choses à dire concernant sa ville », justifie Mathieu Gallois. Les Saranais pourront proposer une idée et sont également associés à la gouvernance du dispositif, à travers un comité de suivi composé d’habitants des différents quartiers et de différents âges. 

Jusqu’au 11 mars, les Saranais peuvent proposer leur projet en ligne via la plateforme www.saran.fr/BP2022 ou avec le formulaire papier distribué en boîte aux lettres, qui peut être déposé dans l’un des lieux de dépôt comme la mairie, le foyer Georges-Brassens… mais aussi dans les permanences du budget participatif ou dans l’urne itinérante. « On sait qu’une part de la population n’a pas accès au numérique, relève Mathieu Gallois. Parfois, les habitants peuvent aussi avoir une idée, mais un peu de mal à remplir un dossier ».
Des permanences d’accompagnement sont ainsi prévues (le 25 janvier, de 16h30 à 19h à la médiathèque). Une rencontre est également organisée avec les CM2 des écoles afin « d’expliquer la démarche. Cela peut être un projet collectif, au niveau d’une classe ou d’un club. Nous voulons également aller vers les parents d’élèves, à la sortie des écoles ». Les collégiens ne sont pas non plus oubliés, tout comme les seniors. Une présence des élus sera également assurée au marché du bourg, le 22 janvier à 10h et le 20 janvier, à 18h30, via un Facebook live. De quoi espérer récolter de nombreuses idées.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...