|
|
|
Cap sur l’Europe (de l’est) !
|
|
|
Cap sur l’Europe (de l’est) !

Cap sur l’Europe (de l’est) !

Grâce à leur brillante qualification contre les Suédoises de Höör pendant le confinement, les Panthères ont pu accéder à la phase de poule de l’European Handball League (EHL). Elles auront six matchs pour se qualifier et gagner en expérience contre trois équipes venues de l’est de l’Europe.
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Ce n’est pas la première fois dans leur histoire que les Panthères vont parcourir l’Europe, mais leurs supporters commençaient à oublié le parfum de ces rencontres continentales. Alors on saluera à sa juste mesure la performance que les joueuses ont accomplie, en novembre, en éliminant les Suédoises de Höör au terme d’une confrontation maîtrisée. 

Depuis la semaine dernière, les Panthères connaissent leurs adversaires de la phase de poule de l’EHL : il s’agira de Dunarea Braila (Roumanie), Kuban (Russie) et Siofok (Hongrie). Si les voyages forment la jeunesse, les Fleuryssoises risquent d’apprendre en accéléré, ces déplacements n’étant pas tout à fait la porte à côté. « C’est comme ça, c’est l’Europe…, commente Sabine Guillien-Heinrich, la présidente du FLH. On va regarder comment et par où on va passer… » Sur un plan purement sportif, si les Hongroises de Siofok (de l’ancienne Fleuryssoise Gnionsiane Niombla) apparaissent comme l’épouvantail du groupe, il y a derrière un coup à jouer, pensent les joueuses et l’encadrement des Panthères. Pour Sabine Guillien-Heinrich, le plus ardu sera de bien maîtriser l’enchaînement des matchs en janvier-février, où les rencontres sur la scène européenne et en Ligue Butagaz Energie vont se succéder. « Le rythme va être compliqué, d’autant qu’on n’a pas un effectif pléthorique… » Ces six matchs assurés en Europe vont-ils inciter le FLH à recruter cet hiver ? « Non, répond fermement la présidente fleuryssoise. Pas d’argent, donc pas de recrutement. »

476 000 € de pertes selon le club

Le Fleury Loiret Handball, contraint de jouer ses matchs en jauge réduite puis à huis clos cette saison, indique avoir enregistré environ 476 000 € de pertes depuis le 9 septembre. N’ayant pu activer le dispositif d’activité partielle contrairement au printemps dernier, le club a été pénalisé par les restrictions lors des rencontres à domicile. « Et nous avions des partenaires prêts à signer, qui ne l’ont pas fait  », ajoute Sabine Guillien-Heinrich. La présidente du FLH, qui déclare ne toujours « pas savoir  » quelle sera le montant des subventions octroyées par Orléans Métropole et le Conseil départemental du Loiret, dit avoir demandé des aides de subvention sur prestations grâce à la qualification en Coupe d’Europe. 

Les dirigeants du Fleury Loiret Handball attendent aussi des bonnes nouvelles pour l’après 15 décembre, date après laquelle devrait être officiellement enclenché un retour du public dans les salles. « On espère retrouver des spectateurs à partir du mois de janvier  », prévoit Sabine Guillien-Heinrich. Lors du reconfinement, le FLH a mis en place une alternative en diffusant ses matchs à domicile en Facebook Live. « Et ça a bien marché, se félicite la dirigeante. Cette période va peut-être, c’est vrai, nous inciter à réfléchir sur le côté digital du sport et à se réinventer un peu  ». En attendant, début de la campagne européenne, sur la terre ferme, à partir du 9 ou 10 janvier, en Roumanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...