|
|
Un retour (presque) à la normale
|
|
Un retour (presque) à la normale

Un retour (presque) à la normale

Du 29 avril au 8 mai, les fêtes de Jeanne d’Arc font leur grand retour à Orléans, sans jauge et sans contraintes. Le programme quasi rituel de cet événement ancestral sera respecté, même si la remise de l’Épée, ce vendredi, va a priori changer d’écrin de façon pérenne…
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le coup d’envoi des Fêtes johanniques sera donné ce vendredi. Alors que les deux dernières années ont vu l’événement être réduit à la portion congrue, Jean-Pierre Gabelle, adjoint au maire en charge des festivités, savoure le retour à une édition « normale ». Et annonce également la couleur : « Peu de choses vont changer cette année, à part le parcours du défilé du 8 Mai au niveau de la rue de Saint-Marceau, qui va être légèrement modifié en raison des travaux. »

Épée de Damoclès

L’autre modification plus perceptible concernera la remise de l’Épée à la cathédrale Sainte-Croix. Pour cause de programmation culturelle à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, il n’est en effet plus possible d’y organiser l’événement. Il va, d’ailleurs, falloir trouver un nouveau lieu pour l’an prochain… « Nous sommes sans domicile ! » plaisante ainsi Bénédicte Baranger, la présidente de l’association Orléans Jeanne d’Arc qui plaide, pour sa part, pour conserver l’usage de la cathédrale. « Saint-Pierre-le-Puellier était parfait, mais trop petit, continue-t-elle. Sainte-Croix, elle, est idéale. Ce n’est pas seulement un lieu de culte, c’est aussi un lieu culturel. En plus, je ne veux pas que l’on considère Jeanne comme réservée à une élite qui a un carton d’invitation. » À l’Hôtel de Ville, Jean-Pierre Gabelle estime quant à lui qu’il faut conserver la cathédrale pour les occasions particulières. « On cherche une solution, reconnaît l’élu. Il y a la possibilité d’organiser la cérémonie de l’Épée en extérieur, dans les Jardins de l’Évêché ou au Campo Santo, mais avec une inconnue météorologique… En tout cas, je peux vous assurer que ce ne sera pas dans une salle des fêtes… »

Sinon, le défilé militaire, qui n’a pas pu avoir lieu depuis 2019 en raison du contexte sanitaire, sera bel et bien de retour le 8 mai prochain. Compte tenu des conflits en Ukraine, les autorités ne se sont pas étendues sur sa composition : on sait simplement qu’un défilé à pied mais aussi motorisé est attendu, tout comme le 52e signal bataillon américain, et qu’il n’y aura pas de chars Leclerc.

Et l’invité est…

À quelques jours du début des fêtes, cette question prête toujours à toutes les supputations : qui sera l’invité d’honneur ? Aucun nom n’a filtré, seulement quelques pistes égrenées ici et là. Ce choix reste la chasse gardée du maire d’Orléans, qui se montre traditionnellement très secret sur ses investigations. Il faudra donc attendre le 29 avril, lors de la remise de l’Épée, pour qu’il dévoile publiquement l’identité de l’heureux élu. Côté diocèse d’Orléans, un invité supplémentaire est cependant annoncé le 1er mai lors de la Chevauchée de Jeanne, avec le Père René-Luc, qui fut élevé par un truand… avant de choisir le Christ (conférence le 30 avril à 20h30 à l’église Saint-Vincent). Pour cette édition 2022, on signalera enfin quer l’association Orléans Jeanne d’Arc a prévu des animations médiévales le 1er mai avec les Chardons d’Orléans et les Bretteurs de Saint-Jean, à 14h, place de la Bascule. Outre les grands rendez-vous des fêtes (lire plus bas), notamment le Set électro du 7 mai à 23h, avec les DJ’s Oliver Heldens et Tony Romera, on profitera également d’un cycle cinéma aux Carmes (les 1er, 2 et 6 mai) et d’un cycle de conférences (les 30 avril et 5 mai à la salle de l’Institut et aux Carmes, toujours), qui permettront d’aborder Jeanne d’Arc sous différentes facettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...