|
|
33 collèges publics d’Indre-et-Loire équipés de centrales photovoltaïques : production de 6,600 Mwh d’énergie par an 
|
|
33 collèges publics d’Indre-et-Loire équipés de centrales photovoltaïques : production de 6,600 Mwh d’énergie par an 

33 collèges publics d’Indre-et-Loire équipés de centrales photovoltaïques : production de 6,600 Mwh d’énergie par an 

Les travaux ont commencé fin 2022 et ils dureront jusqu’à l’été. À la rentrée prochaine, 33 des 54 collèges publics d’Indre-et-Loire seront équipés en centrales photovoltaïques, en toiture ou via la construction d’ombrières. De quoi produire 6 600 Mwh d’énergie par an, l’équivalent de 70 % des besoins en électricité des établissements grâce à près de 3 hectares de panneaux !
P.N.
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Par vague de six à sept collèges tous les deux mois, à la rentrée prochaine le compte sera bon ! Trente-trois collèges publics d’Indre-et-Loire seront équipés en centrales photovoltaïques. Les 21 autres ne remplissent pas aujourd’hui les conditions pour accueillir des panneaux, soit pour des raisons architecturales, les toits étant mal orientés ou ne pouvant pas recevoir un poids supplémentaire, ou parce que l’établissement est situé en secteur sauvegardé.Mais déjà la quantité d’électricité produite sera significative : ces 33 nouvelles centrales photovoltaïques représentent en effet une surface totale de près de 3 hectares (29 690 m2 exactement) correspondant à 16 638 panneaux installés ! La production annuelle prévue est de 6 600 Kwh, l’équivalent de 70 % des besoins annuels des établissements.

Et en plus ça rapporte !

Ces équipements permettent aussi au Département de sécuriser sa filière d’approvisionnement à un tarif très compétitif dans un contexte d’inflation des coûts de l’énergie. Non seulement cela va lui permettre d’économiser sur sa facture énergétique, mais en plus le modèle choisi pour réaliser ces installations – celui de la concession du domaine public dans le cadre du Contrat de Performance Energétique départemental – lui rapporte de l’argent. « Le Département a signé une convention avec un groupement d’entreprises regroupé au sein de la société Toitures PV Collèges IEL dédiée à ce projet, explique Bertrand Bouchard, directeur de l’éducation et du patrimoine au conseil départemental. Ce partenaire assure la conception, le financement, la construction et l’exploitation des centrales photovoltaïques pour les trente ans à venir et, en échange, reverse au Département une redevance annuelle basée sur la quantité d’électricité produite. »

C’est donc une source de revenus supplémentaires, qui serviront à financer de futurs investissements, comme d’autres travaux de rénovation énergétique dans les collèges par exemple, ce qui permettra de réaliser des économies d’énergie supplémentaires. C’est un cercle vertueux qui se met en place. Ces revenus complémentaires pourront aussi servir à équiper certains des 21 collèges exclus du dispositif actuellement.Et, sur un plan pédagogique, ces installations seront aussi intéressantes, les enseignants pouvant s’appuyer sur ces équipements pour faire des cours autour de la production d’énergie renouvelable et du climat. Un panneau indiquant la production d’électricité sera aussi installé dans chaque collège pour que tous mesurent en temps réel l’efficacité des installations. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...