|
|
Camille Colloch Passionnantes rencontres
|
|
Camille Colloch Passionnantes rencontres
Portrait

Camille Colloch Passionnantes rencontres

La jeune communicante d’origine rochelaise, s’est prise de passion pour Tours et ses habitants au point de mettre en avant certaines personnalités marquantes dans les livres comme récemment avec le sculpteur Michel Audiard mais aussi dans Les Cahiers de Camille, une série de vidéos sur les réseaux sociaux.
P.N.
Camille Colloch Passionnantes rencontres
P.N.
P.N.
P.N.

C’est une jeune femme pétillante comme les fines bulles du vignoble de Touraine où elle vit depuis onze ans maintenant. « Quand on m’a proposé un emploi de juriste à Tours, je suis venue visiter la ville pour voir si ça pouvait coller et j’ai vraiment eu un coup de foudre, je me suis immédiatement sentie chez moi… » Chez elle, pourtant, c’est La Rochelle ! Il fallait donc que la Touraine soit particulièrement attirante pour arracher la sémillante Camille aux rivages atlantiques et l’ancrer sur les bords de Loire.

Mais la jeune Rochelaise ne s’est pas contentée de s’installer et de travailler à Tours, elle s’y est immédiatement investie. « C’est dans ma nature, j’aime les rencontres, aller vers les gens, participer, faire avancer les choses, poursuit-elle. Dès 2012, je me suis investie au sein de la Jeune Chambre économique de Touraine… » Au point d’en devenir la présidente en 2018. Pour un an, durée normale pour ce mandat pendant lequel elle a pu mettre en œuvre le projet qui lui tenait à cœur. « C’est le mode de fonctionnement de la JCET, explique-t-elle. Pendant son année de mandat, chaque président ou présidente mène à bien une action ou un projet qui a été présenté au moment de l’élection. Moi, cela concernait le domaine de l’art : il s’agissait d’organiser une exposition par mois avec un artiste du cru, à la fois pour présenter ses œuvres, mais aussi pour permettre au public de découvrir l’Etoile Bleue, l’ancienne maison close qui est aujourd’hui le siège de la JCET… »

Des Cahiers en vidéo

Pendant un an, l’ancienne maison close tourangelle du quartier Courteline a donc accueilli chaque mois des expositions d’artistes locaux bien connus comme Michel Audiard, Laurence Dréano ou Catherine Barthélémy. Et la transition est toute trouvée avec la passion de Camille Colloch pour l’art et la culture, la communication et la transmission en générale, et l’écriture en particulier. Et quand vous conjuguez le monde de l’art avec la passion pour les rencontres et l’écriture, et bien vous obtenez un magnifique ouvrage dont elle est l’autrice sur le sculpteur Michel Audiard paru ce mois de juin à l’occasion de ses cinquante ans de carrière : Michel Audiard, 50 ans d’amusement ! Tout était réuni pour que l’aventure soit belle : la rencontre avec un artiste emblématique à la personnalité attachante doublée d’un travail d’entretiens sur deux ans pour qu’il se livre afin de nourrir les très belles pages d’un livre rédigées d’une plume alerte, légère et profonde à la fois. A l’image de l’artiste lui-même, ne se prenant jamais au sérieux, toujours une blague sur le bout de la langue mais pas dénué de sensibilité ni de profondeur…

C’est aussi cette passion pour la culture qui la retenue à Tours, une ville avec une offre culturelle suffisamment variée pour permettre à Camille de papillonner de musées en cinémas, de librairies en salles de spectacles, de châteaux en expos… Quoiqu’il en soit, la juriste qu’elle était s’est muée en communicante au fil des ans. Au point d’en faire son métier, puisqu’en autres activités, elle a en charge la communication de l’école de communication multimédia Le Cercle Digital. Avec laquelle elle réalise aussi depuis l’an passé Les Cahiers de Camille, des programmes courts en vidéos d’une dizaine de minutes consacrés à une personnalité locale ou à un lieu emblématique de Touraine. « Nous avons créé ce concept pour mettre en avant de gens passionnants qui s’engagent à fond dans leur métier ou leur passion. Ils incarnent aussi des valeurs, une forme de générosité, d’engagement. C’est très important de mettre en avant des personnes positives dans une époque qui en a besoin… »

Les Cahiers de Camille ont reçu ce nom car la jeune femme adorait les cahiers d’écolier où cette boulimique de nouveautés pouvait déjà se cultiver, apprendre, à satiété… Portés par des débuts encourageants, Les Cahiers vont repousser les frontières de la Touraine pour élargir leur champ d’action aux départements voisins, voire au-delà. Pourquoi pas un épisode tourné à La Rochelle, avec une figure locale ? « J’aimerais bien faire découvrir quelques personnalités de ma ville d’origine aux Tourangeaux, et inversement, il y a beaucoup à apprendre des autres, en les écoutant, en échangeant… »

Toujours ce moteur des belles rencontres qui la font avancer et qui la nourrissent aussi, l’enrichissent, au point d’en faire une personne tout aussi passionnante à interviewer que les sujets qu’elle interviewe dans ses Cahiers. Ou l’histoire amusante de l’intervieuweuse intervieuwée… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES SIMILAIRES
Christophe Marzais Cadre dynamique
Des mollets qui trahissent un kilométrage hors normes, une coupe...
LES INATTENDUS SONT DE RETOUR
Depuis le 19 juin et jusqu’au 12 septembre, la Ville de Tours...
L’Îlot à Azay-le-Rideau
On avait laissé il y a quelques années sur les...
Événements de la semaine
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
10
Déc
En ligne, sur réservation auprès de Ciclic – resa-ciclicanimation@ciclic.fr
19h
9
Déc
Via le lien zoom fourni sur l’agenda de la bibliothèque municipale de Tours : www.bm-tours.fr
19 h
5
Déc
Sur le Facebook Le Temps Machine. Programme complet
19 h
3
Déc
La chaîne YouTube du théâtre-école Samovar https://www.youtube.com/c/LeSamovar93
18 h 
ARTICLES RÉCENTS