|
|
Ce qui vous attend en 2023 !
|
|
Ce qui vous attend en 2023 !

Ce qui vous attend en 2023 !

Urbanisme, développement économique, rénovation des écoles, adaptation de la ville, démocratie participative, culture… Malgré un contexte budgétaire contraint qui ne permet pas de lancer des projets par milliers, Tours va quand même changer cette année !
Patrice Naour

L’année démarre sur les chapeaux de roues pour les projets d’urbanisme à Tours. En attendant la présentation du projet d’aménagement d’ensemble de la ZAC des Casernes par la municipalité, les premiers coups de godets des pelleteuses vont être donnés le mois prochain pour le chantier d’un premier programme immobilier de 300 logements, avec 2 000 m2 de bureaux et 1 500 m2 de commerces et services. C’est le promoteur tourangeau Quatro Promotion qui avait décroché ce lot après l’appel à projets lancé en 2019. Les premiers habitants pourront investir les lieux dans deux ans, début 2025. D’autres suivront sur la future ZAC de 10 ha aménagée sur l’ancien site des casernes Beaumont-Chauveau et positionnée en bordure de la future 2e ligne de tramway – si elle voit le jour un jour. Même si, petite parenthèse mobilités dans ce chapitre urbanisme, les études concernant l’insertion du tramway sur le boulevard Jean-Royer, dans le prolongement su quartier des Casernes justement, continuent.

Îlot Vinci : un projet bientôt présenté

Le maire de Tours, Emmanuel Denis, a annoncé dans ses vœux que la réflexion était lancée pour trouver une destination à cette verrue située face à la sortie ouest de la gare. Il a évoqué un « ambitieux projet architectural respectueux de l’histoire de la ville mais entièrement tourné vers l’avenir ».

Le haut de la Tranchée tranché

L’aménagement du haut de la Tranchée va aussi avancer. Le projet retenu parmi les trois hypothèses issues des différents ateliers réalisés avec les habitants sera dévoilé en début d’année. Les études suivront et ce balcon sur la ville pourra être réaménagé en conservant l’ancienne mairie de Saint-Symphorien que les habitants ont souhaité conserver pour garder trace de l’ancienne commune avant son rattachement à Tours.

Ils sortent de terre

Parmi les quartiers qui sortiront de terre cette année, il y a le projet Rive Sud en bordure du quartier des Fontaines porté par Icade. Les travaux de terrassement ont commencé en fin d’année dernière pour un début des constructions en 2023 et une livraison en 2025. À l’opposé, au nord de la ville, sur l’ancien site Gelco, Bouygues Immobilier a lancé l’aménagement du futur quartier Eiffel sur 5 ha en face du centre commercial de la Petite Arche qui a été intégré à la réflexion pour prévoir des circulations douces sur l’ensemble du périmètre. Ce projet, co-construit avec les riverains, se veut un modèle d’urbanisation contemporaine, tenant compte à la fois des nouvelles contraintes de la transition écologique et climatique et des nouveaux besoins en mobilités douces et services de proximité. Les premières livraisons au sein de ce nouvel ensemble baptisé Kipolis sont prévues au 2e semestre 2025. Un second ensemble de 400 logements se dessine aussi à Tours-Nord sur le site des anciens abattoirs rue de Suède. Et puis la rénovation des quartiers ANRU Sanitas et Maryse-Bastié continue avec, entre autres, l’avancement du projet de tiers-lieu au sein de l’îlot …

Ça roule au Menneton

Au chapitre du développement économique, la zone d’activités du Menneton va continuer de se développer autour d’activités liées au vélo. Le concepteur de vélos Cyfac – qui construit lui-même ses cadres avant de les équiper avec des pièces achetées auprès de fournisseurs pour des vélos haut de gamme –, a déjà installé une partie de son activité sur place, dans les anciens locaux de l’entreprise Meltis. Cyfac quittera définitivement Homme, dans le nord du département, quand le nouvel atelier de production sera prêt courant du second semestre 2023.

L’ancienne friche Saint-Sauveur, située en bordure de la voie ferrée près du point du même nom, devrait aussi voir les premiers projets sortir de terre cette année avec la réhabilitation, dans un premier temps, d’une première halle déjà existante.

Du développement économique à l’investissement démocratique…

Le quartier des Deux-Lions verra l’une de ses dernières parcelles inoccupée investie par un pôle universitaire avec l’installation de l’école Brassard, du CEFIM – l’école des réseaux et du numérique – ainsi que d’une résidence universitaire à la limite ouest du quartier. Tandis qu’au sud-est du quartier, c’est le projet de Green Tech Campus destiné à accueillir des start-up travaillant sur l’écologie et le numérique, un green data center et un centre de formation pour les futurs métiers de l’écologie qui sera lancé cette année.

Saint-Gatien dans le giron public

La SET (Société d’Équipement de la Touraine) a aussi récupéré le bail de l’ancienne clinique Saint-Gatien située face à la cathédrale auprès de l’ancien locataire des lieux, la Nouvelle Clinique de Tours + qui s’est installée à Saint-Cyr-sur-Loire. La SET, chargée de la transformation du site, a lancé un appel à projets pour occuper l’espace, mais une partie du lieu pourrait être dédiée à la Maison de l’Hospitalité qui fait partie des projets inscrits dans le programme de l’équipe municipale. À suivre de près donc.

ça mijote avenue du Danemark

Parmi les projets inscrits dans le programme électoral de l’actuelle municipalité en 2020, la nouvelle cuisine centrale, repensée avec une légumerie pour travailler des produits locaux et un parcours pédagogique pour permettre aux petits Tourangeaux de découvrir la façon dont sont préparés leurs repas, sera aussi présentée au 1er trimestre. Le site avenue du Danemark à Tours-Nord est trouvé, le projet architectural est bouclé, ne reste plus qu’à mitonner le bâtiment pour une mise en service en 2025.

Parmi les projets qui commencent à avoir un goût de réchauffé, la Cité internationale de la gastronomie est la plus urgente à rafraîchir sous peine de la voir carrément tourner au vinaigre… Le maire a annoncé dans ses vœux que les salles inoccupées des étages des Halles seraient dédiées à ce projet, avec des expositions et un parcours sensitif sur l’alimentation. « Une préfiguration » d’un projet plus ambitieux à venir. Soit. Quant au projet de rénovation des Halles, il faut encore qu’il mijote car la recette « idée-halle » n’est pas facile à élaborer… Sous la municipalité précédente, la Cité de la gastronomie a eu son siège à la Villa Rabelais sur le boulevard Béranger, dans l’ancienne faculté de droit. Eh bien, le jardin de cette villa sera le prochain jardin public à l’ouest de la ville.

Les écoles prennent
 un coup de vert

Le plan « écoles en transition » continue avec le chantier de la nouvelle école maternelle Jean de La Fontaine, le lancement de la nouvelle école Claude-Bernard et l’extension de Camille-Maurois. Sans oublier la végétalisations des cours des groupes scolaires Gide-Duhamel et Ferry-Pitard. On connaîtra aussi cette année le nom de l’architecte pour la reconstruction des crèches Tonnelé et Confetti rue Merlusine dans le cadre de la rénovation du quartier Maryse-Bastié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...