|
|
De la revanche dans l’air
|
|
De la revanche dans l’air

De la revanche dans l’air

Il est passé dans le giron de la droite pour 31 voix en 2015. Qu’en sera-t-il cette année ? Les candidats soutenus par la nouvelle majorité municipale parviendront-il à le refaire basculer à gauche face au binôme de la majorité départementale de droite ? Le nombre important de binômes candidats – six – pourrait entraîner une dispersion des voix et affaiblir les favoris...
P.N.
De la revanche dans l’air

Ces six ans de mandat auront-ils permis à Céline Ballesteros et Thomas Gelfi, élus avec 31 petites voix d’avance en 2015 d’ancrer ce canton à droite alors qu’il était tenu par la gauche et Nicolas Gautreau, adjoint dans l’équipe Germain, depuis 1998 ? C’est l’enjeu majeur de l’élection : le binôme d’union de la droite et du centre-droit parviendra-t-il à maintenir Tours ouest dans le camp de la future majorité départementale que l’on prédit, sauf cataclysme, très ressemblante à l’actuelle ? Céline Ballesteros et Thomas Gelfi peuvent s’appuyer sur un bilan « très bon, selon les mots de la vice-présidente aux sports puis à la culture. Nous sommes parvenus à désendetter le département de près de 60 M€ sans augmenter les impôts et en maintenant un niveau d’investissement élevé… » Attaqué pendant la campagne sur la demi pension du collège Lamartine, le binôme a répliqué que le Département attendait que la ville de Tours lui cède le foncier afin de pouvoir reconstruire une cantine. Mais qu’en attendant le repli pour le service du midi sur le lycée Albert Bayet était la meilleure solution…

Un pavé dans le jardin de leurs adversaires désignés, le binôme composé de Franck Gagnaire, adjoint à l’éducation à la ville de Tours et de Sabrina Hamadi, conseillère régionale. Soutenus par la majorité municipale, ils espèrent refaire basculer le canton à gauche. Et comptent pour cela, davantage que sur leur étiquette politique, sur un programme très dense sur le plan social et éducatif qui, rappelons-le, est le domaine de compétence principal du conseil Départemental. « Avec la sortie de la pandémie, l’enjeu est de retisser les liens de solidarité qui se sont distendus pendant la crise Covid, explique Franck Gagnaire. Les problématiques des personnes âgées dans les EHPAD, des collégiens avec les cours à distance avec les risques de décrochage que cela engendre, ou la protection de la jeunesse avec la croissance des violences familiales pendant les confinements impliquent un investissement sans faille du Département pour lequel nous voulons nous engager pleinement… » Et, en tant qu’adjoint à l’éducation à Tours, Franck Gagnaire apprécierait aussi de pouvoir travailler sur ces dossiers au Conseil départemental pour mettre en place des synergies.

Un binôme LREM comme à Tours Nord

Un argument qui ne convainc pas leurs adversaires de droite comme l’explique Céline Ballesteros : « Nous pensons qu’il vaut mieux de la stabilité pour continuer l’action engagée il y a 6 ans. On le voit au niveau municipal, à chaque fois qu’on change de majorité on perd un an pour remettre en route les dossiers, c’est dommage pour la population, changer pour changer à chaque élection n’est pas bon pour la continuité de l’action politique, même si c’est le jeu de la démocratie, la stabilité a du bon aussi en politique… »

En décor de fond de cette campagne, il y a aussi l’émoi suscité par la 2e ligne de tramway qui traverse le canton d’ouest en est. Les transports ne sont pas du ressort du Département puisqu’il s’agit d’une compétence métropolitaine. Mais en fond il y a une opposition entre les représentants de la majorité municipale favorable au tracé retenu via la place Rabelais, le boulevard Béranger et la place Jean-Jaurès et leurs opposants qui se déclarent contre ce tracé. Cette fracture entre les pour et les contre ce tracé pourrait-elle influer sur le scrutin alors que le Département n’est pas concerné ? A voir…

 Ce duel droite-gauche sera arbitré par un binôme de la majorité présidentiel LREM composé de Loïc Guilpain, professeur d’histoire, et de Céline Oudry, chargée du dialogue social au CHU. Tours 4 est l’un des deux cantons sur lequel LREM présente des candidats avec Tours 1 au nord. « Nous nous présentons car on estime que les binômes engagés ne correspondent pas aux aspirations des habitants du canton, à droite comme à gauche, il y a des lacunes et nous voulons porter notre vision du canton au service des habitants. » Ni gauche ni droite donc, mais plutôt de gauche sur le plan social et plutôt de droite sur les questions économiques, le binôme s’appuie sur un programme bien nourri mais parviendra-t-il à jouer les troubles fête pour passer le cap du 1er tour ?

C’est AuTour(s) du peuple présent

Autre programme très dense et très marqué à gauche, celui du binôme de C’est AuTour(s) du Peuple. Le mouvement citoyen créé en 2013 par Claude Bourdin, ancien conseiller municipal dans l’équipe Jean Germain, présente un binôme composé d’Isabelle Boutault et David Singer. La liste C’est au Tour(s) du peuple avait rassemblé 5,54 % des suffrages aux Municipales l’an dernier, le binôme espère donc faire entendre la voie du « rassemblement de gauche, démocratique, sociale, écologique et féministe ! ».

Deux autres binômes sont aussi en lice dans ce canton. Un binôme composé de Laurence Aubin (assistante médicale) et Bruno de Jorna (manager d’équipes commerciales) siglé Via-La Voix du Peuple, l’ancien parti Démocrate Chrétien de Christine Boutin ; et le binôme du RN avec Jeanine Varron (retraitée) et François Ducamp (étudiant en droit).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Ecstatic Danse, événement libérateur !
Un moment atypique, ce vendredi, dans la métropole.
3 936
C’est le nombre de naissances de petites Tourangelles et petits...
Le Clin d’oeil
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS