|
|
Des panneaux photovoltaïques sur 36 collèges
|
|
Des panneaux photovoltaïques sur 36 collèges

Des panneaux photovoltaïques sur 36 collèges

Le Conseil départemental a signé fin 2021 une convention avec le groupement composé de la Banque des Territoires, d'AkuoCoop et de Solstyce pour l’installation de 40 000 m2 de panneaux photovoltaïques dans 36 collèges d’Indre-et-Loire, qui devraient permettre de couvrir jusqu’à 50 % de leurs besoins en électricité.
P.N.

Le département compte 54 collèges, mais, après l’étude préalable, seulement 36 d’entre eux seront équipés d’une installation photovoltaïque. Ce qui s’explique logiquement selon Alain Anceau, vice-président du Département en charge de la transition énergétique et du plan alimentaire. « Il y a plusieurs raisons à cela, explique-t-il. Tous les bâtiments ne sont pas adaptés, certains sont trop petits pour accueillir une surface de panneaux suffisante, d’autres bâtiments sont mal orientés, pas assez exposés au soleil ou avec des toitures inadaptées. Enfin, certains collèges sont trop anciens et nécessitent d’abord une rénovation de la toiture pour pouvoir accueillir une installation. »

Il faut en effet une surface minimale de 1 000 m2 pour que la « centrale photovoltaïque » ait une production suffisante pour amortir l’investissement. Ce qui explique que la surface totale prévue (40 000 m2) se répartira entre 36 collèges et la Maison des sports départementale de Parçay-Meslay qui sera aussi équipée. Le modèle retenu pour ce programme est un partenariat entre le Conseil départemental et un groupement d’entreprises partenaires composé de la Banque des Territoires pour le financement, d’AkuoCoop, plateforme de financements participatifs et d’investissements dans des projets environnementaux, et de Solstyce, société spécialisée dans la construction et l’exploitation de centrales photovoltaïques.

50 % des besoins couverts

On voit ainsi se dessiner le modèle économique retenu : le Département ne supporte pas seul le coût de l’investissement, évalué entre 6 et 8 M€. Les entreprises partenaires apporteront leur contribution ainsi que les particuliers qui souhaiteront investir la somme qu’ils veulent via la plateforme AkuoCoop. Le retour sur investissement se fera via les revenus générés par la revente au réseau Enedis de l’électricité produite par ce « parc des collèges ». Les exploitants, qui vont créer une société dédiée à l’exploitation de ce parc, reverseront une redevance au Conseil départemental. « On estime à près de 200 000 € les revenus annuels pour le Département, se félicite Alain Anseau. Au final, ces installations devraient permettre de couvrir au moins 50 % des besoins en électricité des collèges concernés. »

Au-delà des chiffres, c’est aussi un engagement fort et un investissement important contre le réchauffement climatique car le photovoltaïque est une source d’énergie renouvelable à l’infini. « Nous travaillons pour les générations futures et, dès que nous le pouvons, nous devons adopter des solutions durables comme nous le faisons aussi avec les chaufferies biomasse des collèges alimentées par du bois des forêts du sud du département », éclaire en conclusion Alain Anseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Le clin d’oeil
Philippe Vahakn Ouzounian Récit fleuve
Le comédien, directeur de la compagnie L’Échappée Belle, vient de...
LE RETOUR TANT ATTENDU DES ANNÉES JOUÉ
Du vendredi 3 au dimanche 6 juin, le festival des arts de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
ARTICLES RÉCENTS