|
|
Fil bleu : le premier bus au gaz est arrivé !

Fil bleu : le premier bus au gaz est arrivé !

Rédaction
MOBILITÉS

Keolis a réceptionné le premier bus au gaz compressé qui va permettre aux agents de se former à la conduite de ces nouvelles machines qui rentreront en service à partir de novembre prochain. 45 unités ont été commandées à l’usine Scania d’Angers qui arriveront progressivement jusqu’en 2024 au rythme de 15 par an. Outre leur nouvelle livrée marquée par une surface vitrée plus importante et des couleurs très sobres (noir, gris, vert pomme), ils permettent de réaliser des économies de carburant (de l’ordre de 10 000 € par bus et par an par rapport au diesel) tout en diminuant les émissions de CO2 de 6 % et en réduisant quasi à néant l’émission de particules fines. Ils sont aussi moins coûteux à l’achat : 230 000 € contre 310 000 € pour un bus électrique et 800 000 € pour un bus à hydrogène, le délais d’amortissement est donc moins long. Sans compter que leur nouvelle livrée permet aussi de réaliser des économies sur l’entretien, avec une réduction de 50 % du temps d’intervention et de 30 % des coûts. Ce qui n’est pas négligeable sur la durée de vie d’un bus comprise entre 15 et 20 ans pour près d’1 million de kilomètres parcourus. Leur autonomie est de 450 km pour un plein de gaz.

Maintenance, entretien, carburant…
Des économies dans tous les domaines

L’objectif de ce nouveau design vise aussi à réaliser des économies sur la maintenance des bus. « Nous avons souhaité réaliser des choix forts et exemplaires du design et des matériaux employés en supprimant au maximum les adhésifs et en optant pour une peinture plus écologique », a ainsi expliqué Wilfried Schwartz, président du Syndicat des Mobilités de Touraine. Pour accueillir ces nouveaux véhicules, il faut aussi transformer le parking des bus Keolis à Saint-Pierre-des-Corps en aménageant des pompes individuelles sur les places de parking de chaque bus au gaz pour permettre la recharge nocturne alors qu’aujourd’hui tous les véhicules passent à la pompe commune. Coût des travaux : 6,5 M€ qui viennent s’ajouter au 15 M€ consacrés à l’achat du matériel roulant par le SMT (Syndicat des mobilités de Touraine), qui délègue la gestion du réseau Fil bleu à la société Keolis. Cette flotte au gaz représentera donc 45 unités sur près de 200 bus pour lesquels il faudra étudier d’autres pistes afin de les remplacer dans le futur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire