|
|
La campagne est lancée !
|
|
La campagne est lancée !

La campagne est lancée !

Comité de soutien à la candidature d’Eric Zemmour comme à celle d’Emmanuel Macron ou caravane de La France insoumise pour l’Union populaire de Jean-Luc Mélenchon : la Touraine s’anime à l’approche de l’élection présidentielle dont le 1er tour est programmé pour le 10 avril 2022.
Rédaction

DROITE : Un comité de soutien pour Éric Zemmour

Ils veulent qu’il soit candidat et ont monté pour cela un collectif apolitique ou trans-parti mais qui incarne les valeurs de « la vraie droite, orpheline et divisée depuis trop longtemps », selon les mots de Stanislas de la Ruffie qui anime le collectif des Amis d’Éric Zemmour. Aux côtés de l’ancien responsable RN à Tours, on retrouve Françoise Amiot, ex-élue municipale à Tours de 2008 à 2017
(dont 3 ans comme adjointe aux finances de Serge Babary de 2014 à 2017) avant de passer à La République en Marche. C’est donc un retour aux sources de la droite dure pour elle qui entend aussi soutenir et promouvoir la candidature du journaliste et polémiste, seul capable selon les Amis de Zemmour « de pouvoir rassembler toutes les droites dans la construction de l’union des Droites ». Autre atout de poids pour ses soutiens : « Il est sincère, ce n’est pas un professionnel de la politique et il exprime depuis des années ce que la majorité des Français ressent. »

Ils partagent les valeurs et le diagnostic du journaliste sur la société française : le déclassement, l’affaiblissement en Europe et sur la scène internationale, la souveraineté énergétique, industrielle et économique mise à mal. Autre constats sur lesquels ils rejoignent Éric Zemmour, l’insécurité grandissante et le déni du « grand remplacement » dans les « territoires perdus de la République ». 

Selon ses animateurs, ce collectif compte déjà « plusieurs centaines de personnes en Touraine ». Des personnes de « tous âges, tous milieux et catégories sociales », parmi lesquelles certains élus ou anciens élus qui attendent l’officialisation de la candidature d’Éric Zemmour pour afficher leur soutien publiquement.

CENTRE : Le comité de soutien à Macron en Touraine est à pied d’Œuvre

Ils étaient tous là pour présenter ce comité de soutien lancé le 26 octobre dernier dans un bar de Tours : les quatre députés de la LREM avec à leur tête le député de Tours Philippe Chalumeau ; les soutiens historiques de la mise En Marche en 2017, comme l’ancien sénateur PS Jean-Jacques Filleul ; des élus de tous bords politiques dont certains maires de droite comme Alain Esnault (Sorigny) et surtout, figure emblématique de cette droite macro-compatible, le sénateur Pierre Louault, qui assume d’avoir pris « depuis trois ans un virage très clair pour soutenir beaucoup de bonnes réformes réalisées par le Président ».

Le mot d’ordre est simple : Emmanuel Macron doit rester cinq ans de plus à l’Élysée pour réaliser tout ce qu’il n’a pas pu mettre en œuvre au cours de ce premier mandat marqué par la crise sanitaire. Il s’agit pour ce collectif d’afficher l’union de toutes les sensibilités de la majorité présidentielle actuelle (LREM, Modem, Agir Ensemble, Terre de Progrès et Horizon, le nouveau parti d’Édouard Philippe également représenté) tout en préparant la prochaine campagne. Pour cela « il faut faire de la pédagogie et bien expliquer à nos concitoyens ce qui a été entrepris en mettant en avant le bilan de ce quinquennat qui est très positif à nos yeux ».

Les membres du collectif ont prévu d’aller à la rencontre des Tourangeaux pour valoriser le bilan mais aussi pour les écouter et avoir leur ressenti sur ce qui a bien fonctionné et surtout moins bien marché au cours de ces cinq années afin de nourrir le prochain mandat si réélection il y a.

Ce comité de soutien est aussi ouvert aux personnes de la société civile qui veulent soutenir le Président dans le droit fil de ce qui avait été fait par les Marcheurs en 2016-2017. 

GAUCHE : La France Insoumise lance l’Union Populaire

Pour animer ce début de campagne présidentielle, le parti de Jean-Luc Mélenchon a décidé d’occuper le terrain en donnant rendez-vous aux Tourangeaux sur plusieurs dates à Tours, mais aussi à Saint-Pierre-des-Corps, Amboise, Chinon et Loches. L’idée est notamment de mobiliser les quartiers et donc les couches populaires pour qu’elles aillent voter pour celui qui entend battre « le Président des riches ». L’objectif est de convaincre 1 million d’abstentionnistes sur toute la France, ces « laissés pour compte » du macronisme qui se détournent de la politique et des urnes. Un sacré défi à relever au vu de l’abstention massive qui a marqué les
derniers scrutins.

Pour faire campagne, La France insoumise s’appuie sur un sondage réalisé l’été dernier par l’institut Louis Harris qui indique que la majorité des Français sont d’accord avec les propositions du candidat Mélenchon, aussi bien sur le plan économique et social (90 % en faveur de la hausse du Smic, 80 % pour le rétablissement de l’ISF, retraite à 60 ans, RSA jeunes, etc.) que sur le plan environnemental (interdiction du glyphosate, sortie planifiée du nucléaire, etc.) ou institutionnel (60 % pour une VIe République, 80 % pour le Référendum d’initiative citoyenne, etc.).

La « caravane » des Insoumis en Touraine a aussi pour mission de créer l’Union populaire, cette dynamique, ce grand rassemblement fédérateur des forces populaires autour du candidat Mélenchon « à laquelle peuvent participer toutes celles et tous ceux qui le souhaitent sans qu’on leur demande leur appartenance politique ». L’objectif pour Jean-Luc Mélenchon est de faire mieux que les 7 millions de voix (19,58 %) recueillies au 1er tour en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Romain Régnard C’est d’la balle !
À 33 ans, il est devenu l’une des personnalités en vue...
Port-Avertin largue les amarres
Jusqu’au 18 septembre, la guinguette de Port-Avertin reprend du service avec...
Quand la musique éthique…
Après une annulation en 2020 et une version « Midi-Minuit » en 2021,...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS