|
|
La pauvreté n’a pas explosé

La pauvreté n’a pas explosé

Le rapport publié par l’association basée à Tours s’appuie en partie sur des données INSEE de 2018 à 2020, englobant la période de la crise sanitaire mais pas la crise économique qui sévit actuellement. En l’état actuel des choses, la pauvreté s’est stabilisée en France depuis le début des années 2000. Le rapport est disponible sur le site inegalites.fr au prix de 10 €.
Rédaction

D’après le rapport dirigé par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités, et Anne Brunner, directrice des études, « la France comptait en 2020 4,8 millions de personnes pauvres selon les données communiquées par l’Insee ». Cela représente 7,6 % de la population vivant sous le seuil de pauvreté fixé à 50 % du niveau de vie médian, soit 940 € par mois pour une personne seule en intégrant les prestations sociales. En vingt ans, de 2000 à 2020, ce nombre a augmenté de 500 000 personnes. Ce qui suit peu ou prou la croissance de la population française. Sur la même période, le seuil de pauvreté établi à 50 % du revenu médian est passé de 797 € à 940 €. Et globalement, le taux de pauvreté est resté stable puisqu’il a oscillé entre 6,5 % et 8,5 % de la population au cours des vingt dernières années. Mais si ce taux n’augmente pas, il ne baisse plus non plus comme ce fut la tendance dans les 80 et 90. De plus, sur ces 4,8 millions de personnes, 2 millions sont en situation de très grande pauvreté. Autre point important : ce rapport qui compte près de 100 pages s’appuie sur des données Insee de 2018 à 2020 car l’institut de la statistique ne produit pas ces données en temps réel. Il faudra attendre de mesurer les effets de la crise actuelle pour voir comment s’oriente la courbe de la pauvreté en France. Parmi les nombreuses autres données analysées dans le rapport, on apprend que 19 % des familles monoparentales (des femmes avec enfants le plus souvent) vivent sous le seuil de pauvreté et sont donc largement surreprésentées. Comme les chômeurs, puisque 26 % de cette catégorie sont pauvres également. Un chiffre auquel il faut ajouter 1,2 million de travailleurs pauvres qui ont un emploi mais avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté. 60 % des pauvres sont ouvriers ou employés… On apprend aussi que 62 % des pauvres vivent dans les villes puisque l’Observatoire a réalisé une cartographie de la pauvreté en France à partir des données quartier par quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...