|
|
La piscine du Lac se chauffe au bois !

La piscine du Lac se chauffe au bois !

Raccordé depuis le début de l’année au réseau de chaleur des bords du Cher, le centre aquatique bénéficie d’une énergie produite à 73 % par le bois de la chaufferie Dalkia de Saint-Pierre-des-Corps. Un choix vertueux à la fois pour l’exploitant qui verra sa facture de chauffage baisser et pour l’environnement avec une réduction de 500 tonnes par an des émissions de CO2.
Rédaction

C’est bien le but du jeu : investir dans de nouveaux modes de production d’énergies pour réaliser des économies et diminuer l’empreinte carbone. En d’autres termes, c’est bon pour le porte-monnaie et l’environnement ! Pour remplacer ses trois anciennes chaudières au gaz, le Centre aquatique du Lac – exploité par le groupe Récréa en DSP pour la Métropole – a opté pour un raccordement au réseau de chaleur SCBC (Société de chauffage des bords du Cher) gérépar l’entreprise Dalkia. Celle-ci produit, à partir de la chaufferie biomasse de Saint-Pierre-des-Corps et de la chaufferie gaz de Bouzignac, de la chaleur pour l’équivalent de 12 000 logements sur le sud de Tours (voir carte du réseau ci-contre). Cette énergie provient à 73 % du bois, le complément de 27 % étant assuré par le gaz. Malgré tout, cela permet de réaliser des économies sur la facture de chauffage puisque le gaz a augmenté de près de 350 % (!) en un an et de participer à la décarbonation del’environnement en réduisant les rejets de CO2 de 500 tonnes/an, l’équivalent des émissions de 15 familles de 4 personnes.
L’investissement s’élève à près de 460 000 € TTC (outre le raccordement, il y a l’installation d’un équipement adapté pour le réseau interne) financé par la Métropole qui a aussi bénéficié d’une subvention de l’Ademe de 150 000 €. Après l’extension vers l’ouest, ce réseau, qui alimente aussi le quartier des Fontaines, pourrait être étendu vers le sud jusqu’au futur quartier « Rive Sud » en construction sur le site l’environnement de la CCI-Touraine et des écoles Brassart et Excelia (ex-ESCEM).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire