|
|
La Région au soutien de la jeunesse

La Région au soutien de la jeunesse

« Ré-enchanter l’avenir » : ce pourrait être le slogan d’un candidat à la présidence de la République ; mais c’est celui du président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, pour qui les exécutifs régionaux doivent redonner aux jeunes des raisons de croire en l’avenir. Il entend montrer l’exemple à travers un volet de mesures portées par la Région.
B.V.
Étudiants

François Bonneau, le président de la Région Centre-Val de Loire, s’est exprimé fin février avec sa casquette de président délégué des Régions de France pour rappeler la place prépondérante, selon lui, de ces collectivités dans le soutien aux jeunes touchés par la crise. « Les Régions ne peuvent pas tout faire, mais elles sont les chefs de file de la politique jeunesse », a-t-il souligné, en expliquant que l’effort devait d’abord être fait avec dans l’idée de ne pas laisser les jeunes hors des circuits économiques d’aujourd’hui et de demain. Autant que les aides directes et urgentes dont certains ont besoin sur le moment pour survivre, les jeunes ont aussi besoin de visibilité sur leur futur. D’où la formule lancée par le président de la Région Centre-Val de Loire : il faut « ré-enchanter l’avenir ! ».

Le mot est bon, mais encore faut-il qu’il recouvre une réalité concrète. La Région met en avant un dispositif d’aide de 1 000 € pour la création de 500 jobs étudiants dans les associations. Pour lutter contre « le décrochage et renforcer l’insertion », il soutient aussi les propositions de stage au sein même du Conseil régional. « La reprise se fera par la compétence, il faut donc mettre le paquet sur le formation », demande du reste le chef de l’exécutif régional, qui a regretté que la récente réforme de l’apprentissage « ait écarté les régions ».

Des ordinateurs reconditionnés offerts

Sur le volet de la précarité et des aides immédiates, la Région Centre-Val de Loire porte l’opération baptisée « Ordi Solidaires ». Le principe ? « La Région récupère des ordinateurs valables mais réformés. Elle mobilise des makers ou des Fablabs pour relooker ces machines. On dit ensuite aux jeunes : venez travailler dans ces Fablabs, découvrez et participez, et vous repartirez avec un ordinateur. » Au plan numérique, la Région Centre-Val de Loire offre d’ailleurs un « complément de financement pour l’accès 4G ». La collectivité propose en outre des aides d’urgence pour le logement, renforce aussi son aide alimentaire par une subvention aux Universités. Elle a un peu plus tôt mis en place la gratuité du transport domicile-études sur son réseau REMI et a lancé une cagnotte culture supplémentaire de 20 € sur sa plateforme YEP’S.

Les outils sont là, mais demeure encore le sentiment qu’ils sont si épars qu’un jeune qui voudrait bénéficier de tous ces dispositifs devrait avoir besoin de beaucoup de temps et de patience, voire de persévérance, pour en saisir le complet éventail. Faites l’expérience et tapez « aide+étudiants+centre-val de Loire » sur un moteur de recherche, et vous verrez alors dans quel sacré labyrinthe vous mettez le pied…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire