|
|
La Région veut redynamiser la VAE
|
|
La Région veut redynamiser la VAE

La Région veut redynamiser la VAE

Le système de Validation des Acquis par l’Expérience (VAE), qui permet de faire valoir son expérience professionnelle par une certification, a 20 ans d’existence. La Région Centre-Val de Loire veut réinvestir ce dispositif qui s’essouffle peu à peu.
P.N.

En région Centre-Val de Loire, comme au niveau national, les différents acteurs constatent  une difficulté pour les publics à s’engager dans la VAE, avec un fort taux d’abandon à toutes les étapes du parcours, et au final, peu de candidats accompagnés. Concrètement, de 2015 à 2019, entre 2 500 personnes et 3 600 personnes par an ont été informées sur ce dispositif en région Centre-Val de Loire. Or, la Région y consacre près d’un million d’euros par an. Les résultats ne sont donc pas à la hauteur des enjeux et des investissements. Le dispositif semble en effet peu adapté aux populations prioritairement visées, et les entreprises privilégient d’ailleurs le recours aux formations courtes non certifiantes. « C’est un dispositif lourd et de moins en moins adapté car il demande la rédaction d’un mémoire, indique-t-on à la Région. Lorsque vous avez fait des études supérieures, cela n’est pas insurmontable, mais par contre, le passage par l’écrit, en dessous du niveau bac, peut être compliqué. Du coup, de moins en moins de personnes sont orientées vers la VAE et la crise sanitaire a encore accentué le phénomène. » Pour changer la donne, la collectivité va élaborer un plan d’action dès cette année.

Adaptée aux métiers en tension

« Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain : la VAE a popularisé le concept de la certification des acquis de l’expérience, relativise Jean-Patrick Gille, vice-président en charge de la formation professionnelle. Il faut améliorer les modalités de la validation de la VAE, en ne passant plus uniquement par un mémoire écrit, mais par aussi un oral. La formation en situation est également intéressante et rejoint cette question de la validation. »

Le secteur de l’aide à la personne et celui de la santé sont pour le moment visés. On pourrait ainsi favoriser la VAE des aides-soignantes vers le métier d’infirmière. Un Appel à Initiatives permanent a ainsi été lancé pour repenser la place de la VAE dans les parcours, financé via les fonds du Pacte (450 000 €). Il s’agit de permettre le développement de nouveaux modes de VAE pouvant intégrer l’action de formation en situation de travail, des stages… Un bilan devrait être dressé en fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
La chaleur renouvelable, c’est gagnant-gagnant avec tours métropole val de loire !
Le prix des énergies fossiles flambe ! Et cette augmentation...
Ludovic Renard, Maraîcher tout-terrain !
Il devenu champion d’Europe de cyclo-cross catégorie « Masters » début novembre...
COSTA-GAVRAS SOUFFLE LES 50 BOUGIES DE LA CINÉMATHÈQUE
Du 25 au 28 novembre, la Cinémathèque de Tours reçoit le grand...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS