|
|
La Roue Tourangelle toujours en selle !

La Roue Tourangelle toujours en selle !

Après l’annulation de l’an passé, la seule course professionnelle made in Touraine reprend la route le 4 avril prochain pour sa 19e édition. Dans des conditions très particulières en raison du contexte sanitaire qui impose le huis clos général, mais avec le plus beau plateau de sa jeune histoire… Une belle récompense pour les organisateurs qui se sont donnés à fond pour que leur épreuve survive…
P. N.
Groupama-FDJ

Bernard Machefer, président de l’association Touraine Evénement Sport basée à Sainte-Maure, organisatrice de l’épreuve, ne sera soulagé que le 4 avril au soir quand tout se sera bien passé. Mais trois semaines avant la course, il pouvait déjà souffler un ouf de soulagement. « Il y a un an quand l’épreuve a été annulée le 17 mars, nous ne savions pas ce que nous allions devenir, explique-t-il aujourd’hui. Nous n’avions qu’un objectif : sauveur la Roue Tourangelle et je crois pouvoir dire que nous y sommes parvenus grâce à la mobilisation de tous les bénévoles qui œuvrent au sein de l’organisation, jusqu’à six cents le jour de la course, mais aussi des collectivités qui ont maintenu leurs subventions et à nos partenaires qui, à 80 %, ont joué le jeu en acceptant de reporter leur partenariat sur cette année… »

La Roue Tourangelle, 3e manche de la Coupe de France, est sur la bonne trajectoire même s’il faut encore attendre que le départ soit bien donné le dimanche 4 avril au matin car avec ce maudit Covid on n’est pas à l’abri d’un déraillement de dernière minute. Et, si l’on se projette un peu plus loin, un bon déroulement de cette 19e édition annoncerait un beau 20e anniversaire en 2022… Mais nous n’en sommes pas encore là : il a déjà fallu batailler pour accoucher de cette édition dans des conditions sanitaires, comment dire, plus que particulières. « C’était presque un travail à temps plein qui a demandé une énergie folle pour mettre en place les mesures sanitaires, lance Bernard Machefer, pas peu fier d’être parvenu à un tel résultat. Comme si nous n’avions pas suffisamment de démarches à faire avec les dossiers sécurité routière et sécurité tout court depuis les attentats, nous avons eu en plus cette année le protocole de prévention sanitaire à préparer pour le faire valider par les services de l’État. Un vrai défi à relever, heureusement qu’il y a encore des passionnés ou des fous, c’est comme vous voulez, comme nous pour se lancer dans de telles aventures sinon il n’y aurait plus de courses cette saison… »

Sur son plus grand plateau !

Pas étonnant dans ces conditions que certains organisateurs aient préféré laisser tomber non pas le masque mais leur course et mis leur épreuve en sommeil cette saison. Ce qui fait que la Roue Tourangelle arrive en 3e position (au lieu de la 6e) dans le calendrier de la Coupe de France. Ce qui lui garantit aussi le plus beau plateau de sa jeune histoire car les courses se faisant plus rares, les coureurs sont moins sollicités (lire ci-dessous)…

Mais comme pour toutes les épreuves cyclistes professionnelles, les conditions sanitaires seront draconiennes, à la fois pour protéger les équipes mais aussi pour éviter que les coureurs, qui viennent de tous les pays d’Europe, ne soient des vecteurs de propagation du virus. Ils seront donc testés 72 heures avant l’épreuve et leur départ pour la Touraine et si un cas était détecté la veille, il serait mis à l’isolement dans une chambre prévue à cet effet dans tous les hôtels réservés par l’organisation où les équipes ne peuvent pas non plus se croiser. Rien que l’organisation de l’hébergement est un déjà en soi un tour de force dans ces conditions…

Ensuite, le port du masque est obligatoire pour tous les acteurs et le huis clos est strict et général sur les sites de départ et d’arrivée ainsi qu’aux abords de la zone de ravitaillement. Le public est bien sûr admis sur le parcours mais le masque est recommandé et il devra respecter les consignes de distanciation en vigueur (1 à 2 m de distance avec le peloton comme avec les autres spectateurs ou groupes qui ne devront pas excéder six personnes…

La caravane passera bien avant la course mais il n’y aura pas d’animations ni au départ ni à l’arrivée et le protocole sera réduit au strict minimum. Voilà pour la côté visible, mais en coulisses, l’organisation a aussi mis en place un protocole pour l’accueil des bénévoles, la distribution des différents matériels, des collations et autres… Quel que soit le coureur qui inscrit son nom au palmarès de l’épreuve, il y aura dimanche 4 avril au soir un autre vainqueur : le comité d’organisation qui aura relevé le défi de remettre la Roue Tourangelle en selle cette année. Dans ces conditions, bravo à toutes et tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire