|
|
La Touraine tourne au bio !
|
|
La Touraine tourne au bio !

La Touraine tourne au bio !

Alors que se tient les 26 et 27 novembre à l’hôtel de ville de Tours le salon des vins bio Biotyfoule, le vignoble d’Indre-et-Loire a connu une accélération des conversions en bio ces dernières années au point que le vignoble bio occupe aujourd’hui près de 33 % de la surface viticole dans le département !
P.N.

Impossible d’établir un palmarès des appellations ou un classement des départements les plus bio en France, mais avec 33 % du vignoble cultivé en bio, l’Indre-et-Loire ne doit pas figurer loin du podium puisqu’en 2020, au niveau national, la part du vignoble bio s’élevait à 17 %. L’Indre-et-Loire afficherait donc quasiment le double. Mais si la viticulture locale compte des pionniers en la matière – dans l’appellation chinon, par exemple, certains vignerons emblématiques comme Fabrice Gasnier, Wilfrid Rousse ou Pascal Lambert cultivent en bio depuis une vingtaine d’années déjà –, l’accélération est marquante ces dernières années, comme l’explique Romain Baillon, œnologue et conseiller en viticulture bio pour le GABBTO (Groupement des Agriculteurs Biologiques et Biodynamiques de Touraine) qui accompagne notamment les viticulteurs en reconversion. « Avec la crise sanitaire de 2020, il y a eu une prise de conscience de la nécessité de préserver notre environnement. Résultat : entre 2020 et 2021, 1 300 hectares supplémentaires sont rentrés en conversion. »

240 domaines en bio contre 115 il y a dix ans !

À l’issue de la période de conversion qui dure trois ans pour un vignoble, la Touraine comptera donc 3 300 hectares de vignoble en bio contre 2 000 auparavant sur les 10 000 ha de vignes que compte le département, soit 33 % ! Et encore, ce chiffre est une projection sur les données de 2021 et ne tient pas compte des nouvelles conversions engagées en 2022. « On a assisté à un ralentissement des conversions cette année car il y a eu pas mal de phénomènes météo en 2021, avec du gel, de la grêle qui ont fragilisé certains domaines qui ont d’autres priorités que le conversion, ils doivent d’abord reconstituer leurs stocks et leur trésorerie pour envisager cette période de transition qu’est la conversion… » Qui impose aussi des rendements moindres et donc une baisse des volumes le temps que le domaine retrouve son rythme de croisière. Mais sur le plan économique il s’y retrouve rapidement car le marché des vins bio est porteur et les prix de vente y sont supérieurs par rapport aux vins « conventionnels ».

Au total, aujourd’hui, près de 240 domaines sont en bio en Indre-et-Loire, ils étaient 115 il y a tout juste dix ans, en 2012. Et les nouveaux venus dans le métier de vigneron qu’accompagne Romain Baillon s’installent directement en bio. « Aujourd’hui, sur dix vignerons qui s’installent, huit sont des néo-vignerons, le plus souvent en reconversion professionnelle aussi et ils s’engagent pour faire du vin autrement, dans le respect de l’environnement. »

Vous pouvez rencontrer ces vignerons bio au salon Biotyfoule les 26 et 27 novembre où 25 d’entre eux seront présents. Soit seulement 10 % des domaines bio d’Indre-et-Loire, mais un bel échantillon représentatif des différentes appellations…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
La chaleur renouvelable, c’est gagnant-gagnant avec tours métropole val de loire !
Le prix des énergies fossiles flambe ! Et cette augmentation...
Ludovic Renard, Maraîcher tout-terrain !
Il devenu champion d’Europe de cyclo-cross catégorie « Masters » début novembre...
COSTA-GAVRAS SOUFFLE LES 50 BOUGIES DE LA CINÉMATHÈQUE
Du 25 au 28 novembre, la Cinémathèque de Tours reçoit le grand...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS