|
|
La Tourangelle®, secrets d’une bûche labellisée
|
|
La Tourangelle®, secrets d’une bûche labellisée

La Tourangelle®, secrets d’une bûche labellisée

Cette année encore, les pâtissiers-confiseurs d’Indre-et-Loire donnent rendez-vous aux gourmets en proposant la Tourangelle®, une bûche à la recette exclusive élaborée en 2007 à partir d’ingrédients locaux et qui, depuis, ravit les papilles.
bûche labellisée

Consommer local est devenu le mot d’ordre en cette année 2020 où la pandémie a limité nos déplacements à quelques kilomètres à la ronde. Mais les produits du terroir, il y a déjà bien longtemps que les pâtissiers du département ont décidé de les mettre à l’honneur en créant, en 2007, la Tourangelle®, une bûche de Noël à la recette exclusive élaborée collectivement par la chambre syndicale des patrons pâtissiers-confiseurs-glaciers de Touraine (PPCGT). Son nom comme sa recette répondant à un cahier des charges précis, ils sont déposés afin de protéger ce savoir-faire made in Touraine partagé par une trentaine de professionnels qui proposent cette bûche chaque année à leur client. 

« On a eu envie à un moment d’accompagner les Fêtes à notre façon avec une bûche aux saveurs locales, explique Jean-Yves Brault, président de la chambre syndicale installé à Descartes. En 2007, on s’est réunis à plusieurs, chacun est venu avec ses idées et ses ingrédients et très vite cette recette a plu et elle plaît encore à nos clients qui nous la réclament chaque année. »

Depuis treize ans maintenant, la légèreté du biscuit emprunté à la recette d’un autre fameux gâteau, le Saint-Martin créé en 1996 à l’occasion de la venue du pape à Tours, la saveur des pommes préparées façon tatin, l’onctuosité de la crème à la vanille liant l’ensemble, et la gourmandise du coulis de caramel au beurre salé qui la recouvre fait en effet le bonheur des gourmets.

Ses caractéristiques ? La légèreté du biscuit, le croquant et le fondant des pommes, la douceur de la crème et la petite note de sucre apportée par le coulis font de la Tourangelle®, un dessert apprécié. Et vous ne pouvez pas la rater chez votre professionnel attitré : elle est surmontée d’un petit label en chocolat pour la reconnaître entre toutes !

Pour celles et ceux qui ont un faible pour le café, la profession propose toujours cette année la Balzac en hommage à qui vous savez et à son goût immodéré pour le café, en l’agrémentant de choux café à la manière d’un saint-honoré qui rappellent le pommeau de la canne de Balzac avec laquelle il parcourait les routes de Touraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Le clin d’oeil
Philippe Vahakn Ouzounian Récit fleuve
Le comédien, directeur de la compagnie L’Échappée Belle, vient de...
LE RETOUR TANT ATTENDU DES ANNÉES JOUÉ
Du vendredi 3 au dimanche 6 juin, le festival des arts de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS