|
|
La ville de Tours se met sur les rails
|
|
La ville de Tours se met sur les rails

La ville de Tours se met sur les rails

Une délégation de la ville, avec à sa tête le maire Emmanuel Denis, a effectué début février une visite à Mulhouse, la première ville – et seule pour le moment – à s’être dotée d’un tram-train. Parmi les enseignements tirés de cette visite : le modèle est transposable à Tours grâce à l’étoile ferroviaire déjà existante…
P.N.
TRAM-TRAIN

La municipalité de Tours élue en juin 2020 rappelle d’abord que cette idée figure dans le projet présenté aux Tourangeaux lors des municipales et que, même si aujourd’hui c’est la 2e ligne de tramway qui focalise toute l’attention, ils continuent à travailler sur une structuration d’un réseau plus large, avec Tours comme centre névralgique. « La Ville n’a pas la compétence en matière de transports, qui relève de la Métropole sur notre territoire et de la Région pour l’ensemble du réseau Rémi notamment, explique-t-on à la Ville. Mais nous étudions la faisabilité d’un tel réseau tram-train à l’échelle du pôle urbain ou de l’aire urbaine de Tours qui recouvre globalement les vallées de la Loire, de l’Indre et du Cher. Ce ne serait pas si compliqué à mettre en œuvre en nous positionnant, non pas comme opérateur, mais comme un interlocuteur, un facilitateur entre toutes les parties car un tel réseau concerne de nombreuses intercommunalités au-delà de la Métropole puisqu’il va jusqu’à Amboise et Bléré à l’est, Loches au sud et Langeais à l’ouest. Étant au centre du dispositif, nous pouvons discuter avec les différents acteurs au-delà des étiquettes politiques… »

Car pour mettre en place un tel réseau tram-train, il faudra évidemment l’accord de toutes les parties concernées et leur engagement sur le long terme pour qu’un changement de majorité aux prochaines municipales ne remette pas tout en cause. Le maire de Tours avait plaidé pour un tel réseau lors de son intervention devant le congrès des maires du département en début d’année. Et l’accueil avait été plutôt favorable par les communes concernées, de Langeais à Montlouis en passant par Loches. « Il faut une approche réseau sur l’ensemble de ce pôle urbain qui représente 80 % environ de la population du département. On pourrait ainsi imaginer des passagers montant place Jean-Jaurès et allant jusqu’à Cormery ou Bléré sans changer de rame… »

Des investissements raisonnables

Mais, au-delà des aspects techniques, des interconnexions et de voies de retournement dans les gares en bout de ligne qui sont bien moindre à partir du moment où il n’y a pas de voies à construire, il faut d’abord agir sur l’offre voyageurs. « Nous défendons une approche ultra pragmatique en étudiant bien sûr des aménagements pour le tram-train mais il faut déjà développer l’utilisation des réseaux déjà existants en améliorant l’offre voyageurs sur un réseau identifié comme unique sur la 2e et 3e couronne, chaque entité gardant ses compétences mais le réseau étant unifié sur l’ensemble du territoire du pôle urbain, ça serait déjà un premier pas avant l’aménagement d’un réseau maillé avec matériel commun à 20 ou 30 ans… » Et les élus de citer un autre exemple, celui du Léman Express qui, sur deux pays – France et Suisse –, grâce à une société binationale coordonne une offre commerciale commune. Seule la gestion commerciale est intégrée, les différentes régions de part et d’autre de la frontière conservant la gestion de leurs agents, des équipements, des infrastructures et matériels…

Quelle que soit la forme adoptée à terme, et alors que les problématiques sur les carburants fossiles (prix, approvisionnement et réserves) vont s’amplifier, offrir à un maximum de Tourangeaux la possibilité de rejoindre le cœur de la Métropole sans emprunter leur voiture et sans accroître l’empreinte carbone permettrait à coup sûr de prendre le bon wagon sur le plan économique et climatique .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Les nouveaux bus au gaz en circulation !
Les premiers bus au gaz livrés par l’usine Scania d’Angers...
LADI.es bouscule nos habitudes
Un parcours artistique semé de spectacles, d’expositions et d’ateliers : le...
Guillaume Marquès : Enfant de la balle
Joueur, éducateur, entraîneur, directeur général… Présent au club depuis 2007,...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS