|
|
L’alternance dans l’ADN des MFR
|
|
L’alternance dans l’ADN des MFR

L’alternance dans l’ADN des MFR

On parle beaucoup de formation en alternance, dans le cadre de l’apprentissage principalement. Mais au sein du réseau des MFR (Maisons Familiales Rurales), cette pédagogie active de la « formation alternée » a été mise en place dès la création des établissements il y a plus de 80 ans et a fait ses preuves pour les formations initiales aussi.
P.N.

Cela tient à notre histoire, à la création des MFR, il était prévu que les jeunes aillent en entreprise si l’on peut dire puisqu’il s’agissait essentiellement d’exploitations agricoles familiales et ils quittaient donc l’école pour aller participer aux travaux de la ferme à certaines périodes. » Depuis leur création en 1937 les MFR ont évolué tant dans leur recrutement (les population rurales ne sont plus constituées uniquement de familles d’agriculteurs) que dans leur offres de formations qui couvrent tout le champ des activités en campagne, du commerce aux services à la personne en passant par la mécanique. Sans oublier bien sûr les métiers liés aux exploitations agricoles et aux animaux. Mais comme le rappelle Ludovic Rosé, directeur du réseau MFR 37, « la formation alternée est dans notre ADN, c’est notre signature et l’un de nos atouts majeurs puisque nous la pratiquons depuis l’origine ».

« Immédiatement opérationnels »

Les MFR appliquent l’alternance, non seulement pour les formations en apprentissage dont c’est la nature même mais également pour les formations initiales. C’est-à-dire que les élèves passent une journée par semaine en entreprise. Il s’agit plutôt d’un stage réparti sur toute l’année, à la différence de l’apprentissage qui est encadré par un contrat de travail liant l’apprenti.e à son employeur. Mais les bénéfices sont les mêmes : « le jeune est immergé d’emblée dans l’entreprise, ce qui est évidemment l’objectif recherché, explique Ludovic Rosé. ça lui permet déjà de valider si le métier lui convient puis, à l’issue de sa formation, il est immédiatement opérationnel, soit dans l’entreprise qui l’a accueilli en stage soit pour une autre structure. C’est le gros avantage de cette pédagogie, c’est que l’on bénéficie de la double formation, à l’école et en entreprise ». Et c’est la marque de fabrique des MFR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...