|
|
L’APAJH difficile à tourner ?

L’APAJH difficile à tourner ?

La rédaction

Au-delà du procès des époux Münsch-Masset qui s’est tenu à Tours le 8 février, l’affaire pourrait avoir d’autres répercussions sur la vie politique locale. Lors du dernier conseil municipal de Tours, l’opposition a en effet mis en cause un conseiller municipal dont la conjointe a été embauchée en juillet 2020, quelques semaines après l’élection de la nouvelle majorité, à l’APAJH. Lui se défend de tout favoritisme mais l’opposition a saisi l’occasion pour mettre la majorité en cause, comme si cela relevait d’un acte concerté entre la majorité de laquelle était membre Cathy Münsch-Masset et l’association à la tête de laquelle lui avait succédé son mari. Bref, une « Münsch-Masset connection » qui ferait bien les affaires de l’opposition…

Celle-ci n’a pas manqué d’interpeller non plus la majorité sur ses liens avec le couple Münsch-Masset (dont la femme Cathy était 1re adjointe jusqu’en décembre dernier), insinuant que si la municipalité n’avait pas demandé un audit suite à la révélation de l’affaire puis ne s’était pas portée partie civile en vue du procès, c’est qu’elle avait peut-être des choses à se reprocher ou à cacher. Le procédé est connu : on jette le doute et l’on voit ce que ça donne. Si la Mairie n’a rien fait de tout ça, c’est peut-être tout simplement qu’il n’y avait aucun lien entre les actes délictueux de Guillaume Masset à la tête de l’APAHJ et les fonctions de 1re adjointe de sa femme à la mairie de Tours. L’instruction et le procès ont fait toute la lumière sur cette affaire mais les attaques de l’opposition laisseront des traces car de telles accusations de favoritisme ne sont pas anodines… Il faut que la lumière soit faite pour lever les doutes une fois de plus sur les élus à un moment où certains citoyens ont des… doutes sur le fonctionnement de la démocratie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire