|
|
L’arboretum est sorti de terre !
|
|
L’arboretum est sorti de terre !

L’arboretum est sorti de terre !

Samedi 21 mai a eu lieu l’inauguration officielle de ce nouvel espace dédié à la nature où l’on retrouve une grande variété d’arbres et d’arbustes, de plantes et de fleurs pour les ruches voisines mais aussi un enclos pour des animaux et une vigne de 900 pieds…
P.N.
L’arboretum est sorti de terre !

En attendant que la biodiversité y trouve toute sa place – pour le moment les arbres et arbustes sont encore bien trop jeunes pour accueillir des nids –, une chose est sûre : la diversité est au rendez-vous ! Sur cet arboretum de 2,5 hectares, on compte 160 arbres et 5 500 arbustes, sans compter toutes les variétés de plantes et de fleurs. « Mais ce n’est que le début, nous allons voir grandir ensemble tous ces arbres au fil des ans », a rappelé le maire de Fondettes, Cédric de Oliveira, qui a lancé le chantier de cet espace il y a quatre ans. Sans compter que cette première partie sera complétée par un autre espace de 2,5 ha également dans le cadre de l’aménagement de l’ancienne ferme de La Perrée voisine.

Une vigne circulaire

Outre cette nature qui s’annonce foisonnante d’ici quelques années, l’arboretum abrite une Maison de la nature avec une salle de 80 m2 destinée aux associations et aux enfants pour accueillir des animations, ateliers et autres activités de sensibilisation sur la nature et l’alimentation. Un enclos accueille aussi des animaux de quatre espèces (cheval nain, mouton d’Ouessant, chèvres naines et canard carolin) qui ont été adoptés par la Ville de Fondettes auprès de la SPA. « C’est une première en France, s’est félicité Cédric de Oliveira. C’est la première fois qu’une collectivité signe une convention avec la SPA pour adopter des animaux. » La SPA était d’ailleurs représentée par son président national Jacques-Charles Fombonne et, aussitôt dit, aussitôt fait, la convention fut signée sur-le-champ ou plutôt sur le parvis de la maison.

L’arboretum abrite aussi quelques ruches et une petite parcelle de vignes plantée de 900 ceps en cercles, une technique qui permet de limiter les risques de maladies. Le cépage planté est le vidoc, plus résistant au changement climatique. Les premières vendanges sont prévues dans trois ans, en 2025. Les Fondettois qui le souhaitent sont invités à « parrainer » un cep contre quelques euros et recevront en échange un échantillon à chaque millésime. Entre nature et viticulture, l’arboretum est vraiment un lieu pour toutes les générations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...