Le cloître de la Psalette

Bâti sur le flanc nord de la cathédrale, le cloître se visite depuis 1998. Pourtant, il reste un havre de paix, un antre secret peu visité renfermant quatre siècles d’architecture monastique. Le cloître, lieu de travail des chanoines de la cathédrale Saint-Gatien, tire son nom du fait qu’il était attenant à une manécanterie, une prestigieuse école de chant, du latin psalare (chanter, ayant donné psaume en français). Sa construction s’est échelonnée de 1442 à 1524 grâce au mécénat de l’archevêque Jean de Bernard. Il se compose de trois galeries réparties autour d’un jardin, restitué en 2014 dans la plus pure tradition monastique. L’architecture y est caractéristique de la transition entre l’art gothique flamboyant et la Renaissance. Dans l’angle nord-est se trouve un escalier en vis attribué à Bastien François, réplique miniature de celui érigé au château de Blois pour François Ier. Vestige incroyablement bien conservé de l’ancien quartier canonial de Tours, le cloître comportait autrefois un scriptorium, une salle capitulaire, détruite en 1802 lors du percement d’une rue longeant la cathédrale, et une bibliothèque construite dès 1442 par le chanoine Raoul le Ségaler. À la Renaissance, cette dernière était considérée comme l’une des plus riches de France. Malheureusement, nous ne conservons rien de cette collection humaniste dispersée à la Révolution. Au XIXe siècle, Balzac campe les scènes de son roman Le Curé de Tours, notamment le personnage de l’abbé Birotteau, dans ce cloître, transformé en maison d’habitation.

Depuis les terrasses, la vue sur le cloître et la cathédrale est époustouflante.

« Extrait du livre Tours, l’essentiel et l’insolite, Aurélie Schnel et Pascal Avenet, Éditions Sutton 2020, 12,90 € »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Covid-19 : la préfète rappel les entreprises à l’ordre
La préfète a adressé un courrier aux entreprises pour leur...
COVID-19 : nouvelles mesures pour lutter contre le virus en Indre-et-Loire
Les soirées, cocktails, pots etc. en positions statique debout sont...
Bernard Charret, L’agité du local
Alors que le bio, les circuits courts et les produits...