|
|
Le CTHB en forme olympique
|
|
Le CTHB en forme olympique

Le CTHB en forme olympique

Pour sa 6e saison dans l’élite, le club chambraisien, qualifié pour la première fois de son histoire en Coupe d’Europe débute le championnat le 8 septembre face à Paris. Il entend se rapprocher au plus près du podium, derrière les favoris Brest, Nantes, Metz et Paris…
P.N.

Sept recrues dont l’internationale française Alexandra Lacrabère toute récente championne olympique à Tokyo avec les Bleues : le CTHB s’est donné les moyens de bien figurer pour sa 6e saison en LFH Butagaz Énergie. « Disons que nous avions des contraintes puisque certaines cadres comme la gardienne Linda Pradel arrêtaient et que nous avons eu aussi de belles opportunités comme avec Alexandra qui, après trois saisons à Fleury, cherchait un nouveau challenge… » explique Guillaume Marquès, le directeur général du club.

La bonne nouvelle, au vu de ce recrutement – qui comprend également des internationales danoise (Ida Lagerbon), suédoise (la pivot Clara Danielsson), espagnole (Paula Valdivia) ou norvégienne (la gardienne Rikke Grandlund, 3e gardienne de l’équipe de Norvège, médaille de bronze aux JO cet été) –, c’est que le projet du CTHB séduit et que le club n’a pas trop de mal à attirer les excellentes joueuses malgré un budget modeste* comparé aux grosses écuries du championnat. « Au-delà de la qualification européenne qui récompense le travail réalisé pour tout le club depuis l’accession dans l’élite en 2016, la grosse satisfaction, c’est cette crédibilité acquise au fil des saison, poursuit Guillaume Marquès. Chambray a su s’installer parmi l’élite et gagner sa place dans le paysage du hand français, ce n’est pas rien. Et, pour la première fois peut-être, nous avons pu recruter nos premiers choix, auparavant, les meilleures joueuses privilégiaient d’autres destinations, cette année nous avons recruté celles que nous voulions. Ça aussi, ça a changé… »

Une belle brochette d’internationales

La 7e place en saison régulière puis la 4e en play-offs qui lui ont permis de décrocher une place en Ligue européenne, (la 2e compétition européenne après la Ligue des Champions), sont en effet une forme de reconnaissance sur le plan national, mais aussi européen, pour le club tourangeau, même si cela n’est pas facile à gérer tant sur le plan financier que du calendrier : l’Europe implique des coûts de déplacements supplémentaires et des voyages, parfois longs, qui peuvent occasionner de la fatigue en début de saison. Heureusement, pour sa première, le CTHB n’est pas trop mal tombé puisque les Chambraisiennes débuteront la compétition au 3e tour le week-end des 13 et 14 novembre, par une rencontre à domicile contre les vainqueurs du match entre les Norvégiennes du Molde HK Élite et les Allemandes du Thüringer HC qui s’affronteront lors du 2e tour. Norvège ou Allemagne au match retour, ce ne sont pas des destinations trop lointaines… En cas de victoire, les Chambraisiennes participeront ensuite à la phase de poule avec six matchs au programme.

Mais l’objectif pour les Chambraisiennes reste le championnat et cette Ligue Butagaz Énergie où elles veulent briller cette année encore et, si possible, faire mieux que cette 7e place en saison régulière. « Nous faisons tout notre possible pour y parvenir, explique Guillaume Marquès, mais le championnat est très dense et le niveau augmente chaque année. Rien n’est garanti, il faudra faire une saison pleine pour obtenir une meilleure place que cette année… »

Pour ce faire, le CTBH n’a pas changé un staff qui gagne et Jérôme Delarue reste le coach des « Conquérantes » comme on les a surnommées. En revanche, à cause des arrêts ou des départs, le CTHB a été contraint de changer une équipe qui gagnait. D’où les arrivées de ces internationales mais aussi de quelques espoirs françaises comme Kimberley Bouchard, qui arrive de Nice, et Rebecca Bossavy qui vient de Noisy-le-Grand en D2. Si vous ajoutez les filles restées au club comme Bonblou, Stoiljkovic, Brkljacic ou Ferhi, ainsi que les jeunes pousses sorties du centre de formation à l’instar de la 2e gardienne Andrea Novellan, qui vient de signer son premier contrat pro, Laura Pina ou Flavie Le Doux, vous avez un groupe qui doit permettre au CTHB de viser les sommets… λ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Marie-Pierre Asquier, Avocate des métiers d’art
Conservatrice-restauratrice puis experte agréée en céramique, Marie-Pierre Asquier œuvre inlassablement...
IMPROÀ GOGO ! 
Matchs d’improvisation, catch, spectacles dans les bars… Décembre est riche...
La Touraine s’illumine !
Tout au long du mois de décembre, les communes de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS