|
|
Le grand spectacle continue !

Le grand spectacle continue !

Malgré un contexte budgétaire tendu (lire ci-dessous), l’Opéra de Tours, sous la baguette de son directeur et chef d’orchestre Laurent Campellone, propose une demi-saison lyrique et symphonique majeure, avec, en point d’orgue, le concert au Vinci de Roberto Alagna, le ténor à la voix d’or ! p.n.
P.N.

Cinq rendez-vous lyriques, quatre pour les concerts symphoniques : la 2e partie de la saison de l’Opéra – qui reprendra à partir de la rentrée prochaine le rythme habituel des saisons culturelles sur l’année scolaire contre l’année civile depuis deux ans en raison du Covid – s’annonce fortissimo. Comme chaque année depuis qu’il est arrivé en 2020, le directeur Laurent Campellone a joué sur les multiples cordes qu’il a à son arc, sa connaissance du répertoire classique mais aussi sa culture d’œuvres majeures méconnues, sans oublier son réseau, pour concocter une demi-saison de haut vol. C’est ainsi qu’à son invitation le ténor Roberto Alagna a accepté de se produire à Tours en juin. Une date majeure pour la vie culturelle tourangelle au regard de la notoriété de cette star qui enchante le monde entier. C’est l’un des talents de Laurent Campellone que de pouvoir attirer des stars. Mais sa culture du répertoire l’a aussi convaincu de programmer deux « chefs-d’œuvre de l’Italien Gaetano Donizetti, tombé dans l’oubli mais qui a composé des œuvres majeures qu’il faut absolument redécouvrir » selon les mots du directeur. Place donc à Lucie de Lammermoor début février puis à Deux hommes et une femme un mois plus tard. Autres temps forts : la présence de l’Ensemble Consonnances pour un Chemin baroque le 12 mars puis le grand concert anniversaire du Chœur de l’Opéra de Tours qui fêtera ses 40 ans sur scène le 13 avril. Toujours sous le signe de l’Italie, La Petite Messe solennelle de Rossini sera donnée le 23 mai. Avant l’apothéose Roberto Alagna, d’origine italienne lui aussi, mais bien français !

Un repas à 1 € pour les étudiants

Côté symphonique, les concerts s’annoncent eux aussi pleins de vie, de musique et d’émotions avec un hommage à l’accordéon sud-américain pour entamer la nouvelle année, les 6 et 7 janvier. Les 18 et 19 mars, Mozart et Beethoven sont au programme avec notamment le Concerto pour flûte et harpe en ut majeur de Mozart, « somptueux » selon Laurent Campellone, qui rajoute : « Si vous connaissez des gens réticents à la musique classique, c’est le concert qu’il faut leur offrir, ils seront emballés et vous remercieront toute leur vie ! » Le 2 avril, place aux Rythmes cuivrés avant un autre temps fort avec le virtuose suisse de la contrebasse Marc-André Teruel, « un spectacle extraordinaire » garanti par Laurent Campellone !

Parmi les nombreuses actions menées par l’Opéra de Tours et son chef hyper dynamique et engagé, il y aussi la Chorale populaire lancée depuis la rentrée, la chorale à Voix hautes pour les SDF ou encore la maîtrise pour les enfants, trois dispositifs animés par la nouveau chef de chœur David Jackson, arrivé en janvier 2022. Une pointure dans son domaine également. Enfin, signalons l’initiative de l’institution d’offrir un repas à 1 euro aux étudiants qui viendront assister à un spectacle. « Le tarif étudiant est fixé à 9 €, pour 1 euros de plus ils pourront aussi manger car on sait qu’aujourd’hui, le fait de se payer un moment de culture peut se faire au détriment d’un repas, on leur permet de concilier les deux le temps d’une belle soirée », a expliqué Laurent Campellone qui espère ainsi maintenir l’art lyrique à portée du budget des étudiants bien malmenés et même précarisés par l’inflation actuelle.

 Infos et billetterie sur operadetours.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire