|
|
Le Sanitas du futur présenté aux habitants
|
|
Le Sanitas du futur présenté aux habitants

Le Sanitas du futur présenté aux habitants

Le projet initial de rénovation urbaine du quartier du centre de Tours présenté début 2020 a subi plusieurs modifications suite à la concertation citoyenne voulue par la nouvelle équipe municipale. Parmi les nouveautés : la création d’un tiers-lieu sur l’îlot Marie Curie, au pied de la passerelle Fournier…
P.N.

Le projet de rénovation du quartier du Sanitas s’inscrit dans un grand plan de rénovation urbaine porté par l’ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine) qui concerne 200 quartiers en France, dont ceux de Maryse-Bastié à Tours, la Rabaterie à Saint-Pierre et la Rabière à Joué-lès-Tours. Il avait été présenté initialement début 2020. Depuis la crise sanitaire et les élections municipales sont passées par là. Pour appliquer sa philosophie en matière de démocratie participative, la nouvelle municipalité, élue à l’été 2020, a souhaité que ce projet soit l’objet d’une phase de concertation citoyenne pour « apporter des améliorations au projet initial » selon les mots du maire Emmanuel Denis qui a introduit la réunion publique.

Deux mois de concertation l’été dernier

La Ville a mandaté l’agence Histoires de ville pour organiser la concertation. Elle s’est déroulée sur deux mois à l’été 2021 avec des ateliers in situ, des entretiens individuels, des permanences sur place pour recueillir les témoignages et observations des habitants. La concertation était limitée à trois secteurs du quartier (Pasteur, Saint-Paul et la Rotonde) car il n’était pas possible d’amender le projet dans sa globalité. Ces « invariants » ayant été définis au préalable, 250 personnes ont malgré tout participé au dispositif pour apporter leurs contributions sur ces trois secteurs.

Les modifications retenues suite à cette phase de concertation ont été présentées aux habitants lors d’une réunion publique qui s’est tenue vendredi 19 novembre au centre de vie du Sanitas. En présence de la préfète Marie Lajus et d’Emmanuel François, vice-président de la Métropole en charge de la politique de la ville, trois élues de Tours se sont relayées pour présenter le futur Sanitas : Cathy Münsch-
Masset, alors 1re adjointe en charge du social, Cathy Savouret, adjointe à l’urbanisme, et Marie Quinton, adjointe au logement.

Trois secteurs revus : Saint-Paul, Pasteur, la Rotonde

Comme pour toute rénovation urbaine, le NPNRU (Nouveau programme national de rénovation urbaine) du Sanitas vise d’abord à renforcer la mixité sociale dans le quartier, à la fois par la modification de l’habitat mais aussi par l’apport d’équipements structurants et de locaux d’activités « pour changer l’usage du quartier « qui ne doit pas être seulement résidentiel ».

Au-delà de cette priorité donnée au social, pour la nouvelle municipalité, il s’agit aussi d’affirmer sa vision de la ville, avec l’introduction de nouveaux espaces verts et la création d’un « parc habité », le développement des mobilités douces avec des voies piétonnes et cyclables, l’émergence d’une ville plus solidaire avec des équipements adaptés à cette fonction (maisons de santé, de l’éducation, des associations, lieux d’insertion professionnelle, tiers-lieux à vocation sociale et culturelle, salle des fêtes, etc.). « Le tout en préservant la mémoire et l’identité du quartier dont les habitants sont très fiers », pour reprendre une des conclusions tirées de la concertation. Au final, le projet initial est amendé de façon significative.

Le bâtiment de la médiathèque conservé

Pour conserver cette mémoire, certaines démolitions prévues initialement ne seront pas réalisées. Sont ainsi conservées l’ancienne tour du CROUS côté Grenon qui sera réhabilitée en logements plus grands, et la médiathèque-ludothèque de la Rotonde à laquelle les habitants sont attachés pour ce que représente cet ancien bâtiment cheminot. Le réaménagement de la Rotonde sera par ailleurs avancé en début de programme car il y a urgence à réhabiliter ce secteur en raison des problèmes qui s’y concentrent

Le marché Saint-Paul déplacé

Quelques trouées seront réalisées rue des Belles-Filles pour éclaircir cet ensemble. La démolition de la barre Saint-Paul va permettre de relocaliser le marché plus à l’est pour le désenclaver. La place Saint-Paul sera quant à elle verdie, dans le prolongement du jardin Meffre, pour créer un « parc habité », ou les immeubles encadreront un véritable « poumon vert ».

Une maison de santé et un tiers-lieu

Parmi les nouveautés importantes, il y a la création d’une maison de santé avenue du Général de Gaulle à la place du centre social Plurielles qui est déplacé dans le futur bâtiment Marie-Curie au pied de la passerelle Fournier qui abritera, autre nouveauté importante, un tiers-lieu dont le nom et le contenu restent à définir.

Secteur Saint-Paul toujours, il est prévu l’aménagement de locaux à vocation professionnelle et d’insertion, comme le projet d’une école « Cuisine mode d’emploi » sous l’égide du chef étoilé Thierry Marx.

Une cité de l’éducation et une salle des fêtes à Pasteur

Le secteur du collège Pasteur sera aussi réhabilité, avec l’aménagement d’une cité de l’éducation en son sein. Une salle des fêtes de quartier sera aussi construite et un espace vert aménagé en bordure de la ligne de chemin de fer au sud.

De nouvelles voies de circulation douce végétalisées sont également prévues sur un axe est-ouest pour favoriser une traversée apaisée à côté des axes de circulation existants.

Plus de logements et un projet d’habitat participatif

Enfin, le nouveau projet impacte aussi l’opération sur le plan de l’habitat, avec l’augmentation du nombre de logements prévus. 870 logements neufs diversifiés seront construits, contre 620 dans la version initiale du projet. Par ailleurs, 130 logements existants seront cédés par le bailleur Tours Habitat pour diversifier aussi les résidents. Parmi les logements neufs, 22 installé dans le cadre d’un programme participatif sur le secteur Claude Bernard à proximité de l’école qui sera entièrement reconstruite. Au final, la part de logements sociaux dans l’opération passe de 78 % à 71 %, ce qui participera aussi à faire évoluer la sociologie du quartier du Sanitas, le plus défavorisé de Tours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
La chaleur renouvelable, c’est gagnant-gagnant avec tours métropole val de loire !
Le prix des énergies fossiles flambe ! Et cette augmentation...
Ludovic Renard, Maraîcher tout-terrain !
Il devenu champion d’Europe de cyclo-cross catégorie « Masters » début novembre...
COSTA-GAVRAS SOUFFLE LES 50 BOUGIES DE LA CINÉMATHÈQUE
Du 25 au 28 novembre, la Cinémathèque de Tours reçoit le grand...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
ARTICLES RÉCENTS