|
|
Le Tours FC sauvé, une nouvelle ère débute !
|
|
Le Tours FC sauvé, une nouvelle ère débute !

Le Tours FC sauvé, une nouvelle ère débute !

Le tribunal de commerce de Tours a rendu sa décision le 3 mai : après un an passé en redressement judiciaire, le club n’est ni liquidé ni cédé : il reste la propriété de Jean-Marc Ettori qui bénéficie de 10 ans pour rembourser la dette de 4,3 M€ et qui veut surtout donner un nouvel élan au Tours FC avec un nouveau président et de nouveaux actionnaires.
P.N.
FOOTBALL

La page du redressement est tournée et le feuilleton de la possible reprise du club est clôt : Jean-Marc Ettori reste aux manettes et la SASP Tours FC continue d’exister. Ainsi en a décidé le tribunal de commerce de Tours le mardi 3 mai. Il a privilégié la continuation de l’activité avec comme objectif le remboursement de la dette de 4,3 M€ plutôt que la cession – sans reprise de ce passif – à la famille Da Fonseca dont le projet de reprise était soutenu par la mairie de Tours. Mais l’homme d’affaires corse – à la tête du groupe spécialisé dans l’hôtellerie et le voyage Corsicatours – ne veut pas reproduire les erreurs du passé et revivre ce qu’il appelle son « chemin de croix » en se retrouvant immédiatement dans de nouvelles difficultés. Il a apporté des garanties pour un plan de développement sur 5 ans, mais, surtout, il entend s’entourer d’autres personnalités pour donner une assise plus solide au club.

Un nouveau président

Il a ainsi, dès la publication du jugement du tribunal de commerce de Tours, officialisé l’information qu’il avait cédé 30 % des parts de la SASP Tours FC au président du Tours Métropole Basket Bruno de l’Espinay et à son manager général, Romain Régnard, spécialiste du sponsoring à la tête de sa société 6e Homme. Le SCO d’Angers, club de Ligue 1 voisin, aurait aussi pris une participation. Mais, Jean-Marc Ettori ne cesse de la répéter depuis des années, « si quelqu’un me fait une offre sérieuse, je suis prêt à passer la main. » Et ce d’autant plus facilement aujourd’hui qu’il a sauvé le club de la liquidation. Il a aussi annoncé dans La Nouvelle-République du 4 mai vouloir nommer Jean-Marc Plantureux, actuel président du club de Chambray-lès-Tours, président du Tours FC. « C’est un ami, un Tourangeau, c’est ce qu’on demandait, non ? Et il connaît le foot, la Métropole… »

Il faut attendre maintenant que la montée de l’équipe en N 3 soit validée administrativement – sur le terrain, c’est presque fait, le Tours FC est leader de son groupe en Régionale 1 – par la Commission régionale de contrôle des comptes au mois de juin et le futur ex-président Ettori pourra mettre en place son nouveau projet pour permettre au Tours FC de renouer avec un horizon plus ambitieux, loin des tracas financiers et du fracas médiatico-politique qui entoure le club depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Le clin d’oeil
Philippe Vahakn Ouzounian Récit fleuve
Le comédien, directeur de la compagnie L’Échappée Belle, vient de...
LE RETOUR TANT ATTENDU DES ANNÉES JOUÉ
Du vendredi 3 au dimanche 6 juin, le festival des arts de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS